Une autre recette mexicaine… le Molé de Oaxaca

El mole negro de Oaxaca, les trois platsC’est à nouveau Maryse qui partage aujourd’hui avec vous une recette mexicaine, approuvée par Olivier et moi!!! Vous pouvez voir ou revoir ses précédentes recettes ici: salade Marika, chiles en nogada, guacamole, attention à la prononciation! La parole à Maryse! Et nous attendons son reportage sur la ville de Oaxaca et le site zapotèque, Monte Alban!

El mole negro de Oaxaca
[prononcez « molé »]

El mole negro de Oaxaca, la pâteC’est un grand classique de la cuisine mexicaine, son nom vient de « moler », c’est-à-dire moudre.
L’essentiel est cette pâte marron très foncé faite à base de piments séchés et grillés, de graines grillées que l’on moud ensemble. On ajoute du chocolat noir amer en cours de cuisson. Et on obtient cette pâte consistante. Celle-ci a été préparée maison (casera) mais on la trouve en bocal.

On achète un bon poulet fermier que l’on découpe en morceaux et que l’on met dans l’eau à bouillir avec du sel et du poivre et un oignon blanc.

El mole negro de Oaxaca, le plat de viandeDans une cocotte en terre de préférence, on met la pâte que l’on dilue peu à peu avec le bouillon de poulet jusqu’à obtenir une sauce onctueuse dans laquelle on met les morceaux. On laisse mijoter à feu doux en brassant régulièrement.
El mole negro de Oaxaca, purée de haricots rougesÀ part, on prépare une purée de haricots rouges (achetés en boîte, on les passe au mixer pour obtenir une purée bien lisse ou au presse-purée) et on la fait chauffer dans un plat creux en terre en rajoutant de l’huile.On prépare un riz blanc pour accompagner. Et on sert les trois ingrédients ensemble dans l’assiette.

El mole negro de Oaxaca, dans l'assietteAttention aux taches, la sauce ne pardonne pas [NB de Véronique: vous devriez y arriver, Olivier, aveugle, dont vous apercevez les mains, est reparti travailler après déjeuner avec une chemise et une cravate propres sous la serviette!]. On accompagne avec des tortillas de maïs.
Il existe des « moles » d’autres couleurs (verts, rouges) selon les ingrédients mis dedans.

Les plus célèbres molés sont ceux de Puebla et de Oaxaca. Ils sont très savoureux et pas très piquants.

Pour info, la ville de Oaxaca est située à environ 400km au sud de Mexico, c’est une magnifique ville coloniale aux pieds du très important site zapotèque, Monte Alban.

10 réflexions au sujet de « Une autre recette mexicaine… le Molé de Oaxaca »

  1. claudiane

    hummm ça a l’air bon tout ça , mais on trouve la pâte ou ? J’ai déjà vu ce plat à la télé , mais jamais dans mon assiette ! Moi tu me met la sauce le riz et les pois , ambiance haiti , et tu garde la viande hihihih , bravo à ton amis d’avoir pu manger ce plat sans en répandre partout , gros bisous claudiane

    Répondre
  2. Maryse

    On peut trouver la pâte dans les rayons exotiques de certaines grandes surfaces ou boutiques spécialisées. Quant à la nourriture mexicaine ellle est variée et excellente…si elle est bien faite. Si on n’aime pas le piquant, il y a plein de plats sans piments et souvent, ce sont les sauces que l’on ajoute qui le sont. Il faut aimer les saveurs différentes de celles de nos classiques blanquettes ou bœufs bourguignons. Il y a des mélanges sucrés-salés-acidulés qui ne nous sont pas habituels.

    Répondre
  3. Emmanuelle

    ça a l’air super bon, et moi j’adore les mélanges et les nouvelles saveurs ! Il m’arrive de rajouter du cacao dans certaines sauces de viande, c’est très bon ! Bisous et merci à Maryse pour ce nouveau partage !

    Répondre
  4. mamazerty

    est ce très pimenté?
    je redoute cette épice sauf en très petite quantité, je n’en ai du reste jamais chez moi…mes questions:est ce que le fait que le piment soit séché et broyé n’augmente pas le goût déjà bien costaud?et est c e qu’on le sent moins grâce (à cause?) au cacao?
    je goûterais bien mais juste un tout petit peu dans une càc pour voir un peu l’intensité….
    à ceci près je suis partante pour d’autres recettes dans lesquelles j’oublierai cet ingrédient
    merci^^

    Répondre
  5. Maryse

    Le molé n’est pas costaud il est parfumé. Le fait que le piment soit séché donne une saveur différente mais n’accentue pas sa force. Piment n’équivaut pas forcément à piquant, comme on a trop tendance à le croire ici. Nos fromages semblent souvent forts aux mexicains et la moutarde aussi qui monte au nez. Donc c’est notre palais qui n’a pas l’habitude de ces goûts-là. Et le cacao bien sûr sert de liant et adoucit la sauce …. Et les mœurs! 🙂

    Répondre

Répondre à danielle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *