Quelques commerces et magasins autour de 1900 à Niort

Niort, magasin de 1898 près du pilori, 1, la façade Après les deux commerces de Georges Lasseron, A la ménagère (1906) et le grand café (1908) (revoir ici ces deux commerces), je vais vous montrer d’autres magasins créés dans les mêmes années dans le même secteur. Une architecture de transition, qui tire tantôt vers la tradition du 19e siècle, tantôt vers l’art déco. Nous commençons rue Berthomé avec ce magasin qui porte la date de 1898 sur le fronton tout en haut.

Niort, magasin de 1898 près du pilori, 2, détail de la façade Un entresol, deux étages réunis par une même très large baie couverte en anse de panier partagée en trois par deux colonnes. Cet immeuble qui utilise encore largement la pierre de taille reste dans une tradition du 19e siècle.

Niort, les galeries parisiennes, 1, vue de trois quarts En face ou à peu près, les Galeries parisiennes sont construites à partir de 1906, dans un îlot qui permet trois façades, la principale rue Victor Hugo, une dans la montée de la rue Berthomé et la façade postérieure rue du Faisan. Une architecture qui fait encore la part belle à la pierre de taille, la structure métallique est limitée à la façade principale. Les formes courbes chères à l’art nouveau (et que l’on trouve la même année au Grand Café) ne sont pas retenues (sauf pour l’angle à peine arrondi), donnant un aspect de grande rigidité…

Niort, les galeries parisiennes, 2, montage de trois vues La marquise (l’auvent vitré au-dessus de l’entrée) de la façade postérieure a été conservée. En revanche, il est très dommage que le lanterneau (partie surélevée du toit permettant le passage de la lumière), qui devait fournir un bel éclairage soit masqué à l’intérieur par un horrible faux plafond. L’intérieur du bâtiment est d’ailleurs complètement déprimant, sans fenêtre et avec une lumière artificielle blafarde.

Niort, un magasin de 1906 près des halles, 1, la façade La même année, en 1906, est construit cet immeuble d’habitation avec magasin en rez-de-chaussée tout au bout de la rue Victor Hugo, sur la place devant les halles.

Niort, un magasin de 1906 près des halles, 2, montage de photographies du décor

Ici, nous sommes complètement dans une tradition d’au moins 30 ans auparavant, avec le monogramme MN sur le fronton, des têtes de lion portant un cartouche avec la date, un décor résolument issu de la deuxième moitié du 19e siècle pour les linteaux des fenêtres.

Niort, Au gagne petit, 1, la façade Rue Victor-Hugo, à côté ou presque de la Ménagère, se trouve le magasin « Au Gagne-Petit »…

Niort, Au gagne petit, 2, la signature de l'architecte Mongeaud et la date 1910 …signé et date « P. Mongeaud / Archte 1910 ». Pierre Mongeaud est l’architecte des ailes de la préfecture des Deux-Sèvres.

Niort, Au gagne petit, 3, montage de quatre photographies avec le décor Ici, nous avons un curieux mélange de vocabulaire architectural. S’il n’y avait pas le premier étage, les panneaux sculptés avec le caducée du commerce, les baies et les lucarnes tendraient à attribuer ce bâtiment au dernier quart du 19e siècle. Mais le propriétaire, F. Foucher, qui a fait mettre son nom dans la travée d’angle, a fait quelques concessions à la modernité au premier étage avec l’utilisation d’huisseries métalliques et une baie en anse de panier sur la travée d’angle.

Niort, le passage du commerce vu des deux côtés Enfin, voici le passage du commerce, percé en biais entre la rue Ricard et la place du Temple. Ici, il s’agissait d’accueillir des boutiques de luxe, le passage était d’ailleurs à l’origine fermé par des grilles, sur le modèle des passages couverts des grandes villes (Paris, Nantes, etc.).

Niort, le passage du commerce sur une carte postale ancienne Sur une carte postale ancienne, ce n’est pas plus mal…

7 réflexions au sujet de « Quelques commerces et magasins autour de 1900 à Niort »

  1. Dianou

    bonjour véro merci pour ton com, je comprends ton organisation et j’avoue que j’admire, je ne sais pas si je pourais en faire autant , pour moi l’oranisation se passe dans ma tête, je fais énormément mais au jour le jour je e couche en ayant finis mais je ne sais jamais trop dans quel sens je vais m’y prendre . j’ai admiré ta tour eiffel , tu peut me dire ou la trouver, elle est magnifique, il n’y a que le bâtiment que je cherche, le reste non . je vais continuer à chercher aussi sur le net . bon, a part ça, merci pour la visite guidée, tuojours aussi interessant de cheminer dans les villes à tes côtés apprendre le patrimoine , j’aime beaucoup , je te fais de tout gros bisous, dianou

    Répondre
  2. danielle

    je suis passée dans ce passage et je ne l’ai pas trouvé « terrible »… sinon le mélange des styles, une façon d’additionner les époques et les souvenirs?

    Répondre
  3. FOUCHER Roger

    Je suis heureux de lire tout ça, merci.
    Mon arrière grand père et mon grand père que je n’ai pas connu, ont tenu un commerce de chaudronnerie
    rue St Jean. Spécialistes dans la fabrication de chaudrons, poëles, casseroles en cuivre, etc…
    Je sais qu’il a existé une photo de leur commerce car je l’ai vu il y a quelques années, mais je ne peux plus mettre la main dessus. Au dessus de la porte une niche abrite une sainte Vierge, ainsi que la date de cette maison. En face se trouve l’ancienne école de dessin.
    Cette maison est occupée je pense actuellement par un artiste peintre Richard Gauthier si mes souvenirs sont bons.
    Je serais très heureux de retrouver cette photo où on pouvait voir toute sa production dehors, et que quelqu’un me parle de cette immeuble.
    Je l’en remercie par avance.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *