Retour sur la centrale nucléaire de Civaux

La centrale nucléaire de Civaux dans le département de la Vienne

Je vous ai parlé il y a quelques semaines de la centrale nucléaire de Civaux et des problèmes qu’elle pose d’être construite sur un karst actif… Comme sur cette photographie qui date de la sortie sur les orchidées en 2010 (à retrouver sur le récapitulatif et les liens vers tous les articles), une tranche (la 2) a été arrêtée jeudi. Motif officiel, avec le long week-end , il y a moins besoin d’électricité en France.

Promis juré, dit EDF, cela n’a aucun rapport avec le manque d’eau dans la Vienne, ni avec la manifestation qui a eu lieu hier vendredi 3 juin (avec Eva Joly) justement sur le manque d’eau, ni avec les échanges de courrier entre la maire de Poitiers et le préfet de la Vienne (à voir sur le site de la ville de Poitiers).

Très instructifs, ces courriers, où l’on apprend que si la Vienne passe sous les 10 m3/seconde (nous sommes à un peu plus de 11m3), les deux réacteurs devront être arrêtés, que si la Vienne coule encore moins, malgré tout, il faut de l’eau pour refroidir les réacteurs, et qu’il n’y a qu’une semaine de réserve d’eau, que pour éviter le développement des amibes (à cause du réchauffement de l’eau), les traitements biocides (pesticides, donc) ont démarré plus tôt que d’habitude (quelle conséquence pour la faune de la Vienne?). Ailleurs, on apprend que la centrale stocke ses rejets (faiblement???) radioactifs dans des piscines, procédure habituelle de juin à septembre, quand le débit de la Vienne n’est pas suffisant pour les diluer. Mais que ces piscines sont utilisées depuis avril et ne seront pas suffisantes s’il ne peut pas y avoir de rejet d’ici quelques semaines Est-ce pour cela que l’autre jour, sur France 3, le directeur de la centrale a demandé l’ouverture du barrage de Vassivière (ils vont être contents, à Vassivière cet été, si on vide le lac pour les centrales nucléaires en aval)?

Une dernière question, la première tranche a ouvert en 1997, et sa révision décennale doit commencer mi août… EDF a des problèmes avec les maths, non, 1997 plus dix ans, cela ne donne pas 2011 (et l’autorité de sûreté nucléaire qui a accepté aussi)! Ces révisions obligatoires entrainent un arrêt de plusieurs mois, alors, pourquoi ne pas la commencer maintenant?

Aller, les paris sont ouverts, la tranche 2 redémarrera-t-elle dimanche? Quand les deux réacteurs seront arrêtés faute d’eau?

Le site d’EDF présente cette centrale présente quand même depuis quelques jours (exactement depuis la réponse du préfet au maire de Poitiers) un bilan du débit de la Vienne… Le 31 mai, il est indiqué, à Cubord en aval de la centrale à 11,4 m3/seconde, les premier et 2 juin, un peu plus de 15 m3/seconde. Il n’a pas plu ici ni en Limousin, c’est juste l’effet de l’arrêt du réacteur (de l’eau est prélevée et remise dans la Vienne, mais la moitié part dans l’atmosphère, sous forme de vapeur d’eau, le panache blanc au-dessus des tours de refroidissement). Officiellement, ce sont 2m3/seconde qui partent dans chaque tranche, je ne sais pas d’où vient le mètre-cube supplémentaire dans ces mesures d’EDF. Affaire à suivre…

Question subsidiaire, deux fois 2m3/seconde, cela fait l’équivalent de combien de douches par jour (avec des douchettes à réduction de débit, comme le demandent les autorités)???

Edit du 6 juin 2011 : le réacteur 2 de Civaux a été remis en service ce lundi matin…

10 réflexions au sujet de « Retour sur la centrale nucléaire de Civaux »

  1. chris

    C’est sûr que tout ce qu’on peut prendre comme mesure d’économie au niveau individuel apparait toujours par rapport à l’utilisation industrielle comme une goutte d’eau () dans l’océan. Affaire à suivre pour les centrales; impression de courir gaîment vers l’abîme…

    Répondre
    1. Véronique D

      Disons qu’ils m’ont énervée carrément  hier soir en disant que le niveau de la Vienne avait remonté, ils nous prennent pour des cons, et la presse locale gobe et répète ce matin, alors que la mesure est faite en aval de la centrale (ils le disent même sur le site d’EDF), et que donc cette remontée n’est due qu’à l’arrêt d’une tranche et donc à un moindre prélèvement par eux! Je rentre du jardin (orage, je suis rentrée juste à temps), je ne suis pas encore allée voir ma BAL…

      Répondre
  2. phil

    Cela fait plaisir de lire cela. Moi aussi je me suis bien demandé où ils avaient pu trouver 4m3 alors qu’il n’avait pas plu et que passer de 11 à 15 cela fait 25% de débit en plus ! Tout comme cette histoire de l’arrêt d’une tranch,e  prévue soit disant depuis des mois, cela fait 2 mois que l’on parle de manière hebomadaire de cette centrale, à aucun moment cela n’avait été mentionné … Tout cela n’est pas sérieux et surtout pas rassurant, jusqu’à quel point nous mentent-ils ?

    Répondre
    1. Véronique D

      Sur le coup du débit, ils n’ont pas menti, en plus, mais bien manipulé! Le débit a bien augmenté en aval, ils ont communiqué dessus sans dire que c’était parce qu’ils avaient moins prélevé, et les journalistes ont gobé… Je pense que la présence du karst (l’article précédent) est plus inquiétant en cas d’accident. Bon dimanche!

      Répondre
  3. Bidouillette/Tibilisfil

    De toute façon, partout pareil, çà donnera l’occasion d’augmenter le prix de l’électricité! Cà n’empêche pas certaines personnes insconscientes d’arroser les pelouses, de laver la voiture à grande eau, voir de remplir des piscines. En période de sécheresse, il devrait y avoir plus de contrôle, voire carrément une surtaxe pour ceux qui consomment sans modération….

    Répondre

Répondre à zazimuth Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *