Panem et circenses… Gaspillons tranquillement du fuel dans les stades…

Défi photo, Poitiers en blanc, février 2012, 6, Notre-Dame la Grande le 5 au matin Bon, je n’ai pas de photographie de stade en stock, alors je vous remets celle-ci de dimanche dernier… en attendant que ça neige à nouveau demain… je rentre d’un grand WE de 3 jours… Au retour, trottoirs toujours glacés à Poitiers, en tout cas entre la gare et chez moi et en particulier, comme d’habitude, devant le garage Renault qui n’a pas compris que l’on doit déneiger devant chez soi! Et neige puis verglas annoncés en fin de nuit qui vient… Vivement le redoux!

Arrivons au sujet du jour…

Ce soir, j’ai vraiment envie de pousser un nouveau coup de gu… Depuis deux semaines (et encore plus dans l’est de la France), de nombreux stades de football et de rugby ainsi que le stade de France sont chauffés jour et nuit pour éviter qu’ils ne gèlent et pour que la grand messe du sport dominical puisse avoir lieu… avec les revenus publicitaires qui vont avec. Quand, dans un reportage, je vois quelqu’un se plaindre parce qu’il est allé au stade de France et que le match a été annulé alors que « les irlandais étaient prêts à jouer », là, nous sommes franchement revenus aux gladiateurs des jeux romains… Tant pis si les joueurs se blessent, pourvu que l’on ait le spectacle pour lequel on a payé! J’ai cherché en vain la consommation totale du chauffage des pelouses, cela semble être secret défense, mais je suis sûre que les centaines de milliers de Français et autres Européens qui sont en situation de précarité énergétique apprécient d’avoir moins chaud chez eux qu’au ras d’une pelouse… En tout cas, ce sont des milliers de litres de pétrole qui sont partis en fumée… Rien que pour chauffer le stade de Reims en décembre 2010 pour un match, ce sont 6000 litres (oui, vous avez bien vu, voir dans l’Union l’Ardennais) qui ont été consommés… A la radio, j’ai entendu parler de 2000 litres par jour pour la pelouse de ne je sais pas quel stade de province (Nancy, cité dans Le Monde aussi?). A multiplier par deux semaines et le nombre de stades, de quoi chauffer des milliers de familles! Pourquoi ne pas interdire purement et simplement le chauffage des pelouses, alors qu’on nous rabâche qu’il faut faire attention au carburant, co-voiturer, prendre les transports en commun, reprendre le vélo et la marche à pied, car un jour, il n’y aura plus de pétrole… Quelle crédibilité de ce message face à un tel gaspillage???

Panem et circenses, du pain et des jeux, comme disait Juvénal… En donnant du pain et des jeux (du cirque, du stade…) au peuple, on se met les personnes ainsi récompensées dans la poche, on évite les révoltes… pas sûr que les gens en grande situation de précarité avec la crise le prennent comme ça, cette fois-ci…

PS: en plus, les stades français (y compris ceux des petites communes), selon une estimation de 2010, consommeraient au total 100 millions de mètres-cubes d’eau… soit la consommation de 2 millions d’habitants… On nous annonce que le grand stade du Havre, qui doit ouvrir cette année 2012, sera à énergie positive et avec un minimum de consommation d’eau, à vérifier en fonctionnement réel…

14 réflexions au sujet de « Panem et circenses… Gaspillons tranquillement du fuel dans les stades… »

  1. flo

    10 000 euros pour le match de rugby de l’ASM notre équipe de Clermont … Rien pour le foot , ils ne sont qu’en 2ème division donc pas de sous pfff !!! No comment !!!

    Répondre
  2. Chris

    Et après, on nous demande de faire des économies d’énergie… Quelle conn…

    Ici toujours grand vent congelant… vivement le printemps, dans un grand mois, ça parait utopique!

    Répondre
  3. nourscatpatch

    très en colère, mais aussi désemparée, parce que que faire ????  ici, au Mans, la pelouse du beau stade tout neuf est aussi chauffé, pendant que des familles se les gèlent, dehors ou chez eux quand le gaz et électricité ont été coupés ………………

    malgré tout, un journaliste de france 3 maine a relevé l’autre soir les milliers d’euros dépensés pour rien, puisque les matchs ont été annulés.

    Répondre
  4. criquette17

    a moi aussi des choses comme ça me font bondir, c’est toujours les mêmes qui doivent penser économitue et porte monanie tandis ques les autres gaspillent allégrement et a tout va , c’est honteux!j’arrette la , ça m’agasse, bravo pour ton article véro!! 

    Répondre
  5. Nini18

    Et oui, déplorable choix d’une société qui préfère chauffer une pelouse plutôt que de donner de la chaleur humaine et autres… aux plus précaires, effectivement jusqu’où? bonne semaine.

    Répondre
  6. Zazimuth

    Je ne savais pas que les stades étaient ainsi chauffés en permanence !!!

    Aujourd’hui il commence à geler mais ça doit faire une dizaine de jours que le thermomètre ne monte pas au-dessus des -8 quelque chose comme ça. En tout cas à la louche il fait très très froid !!!

    Répondre
  7. Bidouillette/Tibilisfil

    Y a pas que çà… enfin si… le chauffage dans certains immeubles n’est pas du tout contrôlé, certains surchauffent, 27°!!!! Dans les écoles parfois, on conscientise, parfois pas, et dans les ministères, les cabinets de ministres, crois moi, il fait bien chauf, pas besoin de pull, un vrai scandale!

    Répondre
  8. dalinele

    s’il convient d’acheter des légumes de saison, il conviendrait aussi de vivre au rythme des saisons! le match annulé au dernier moment : j’ai aperçu le sujet au JT que je regardais exceptionnellement, et je comprends que les gens râlaient (ce qui ne revient pas à dire que je regrette cette annulation!), quand ils avaient dépensé tant d’argent en transport, hébergement, entrée… du pain des jeux pour éviter la révolte? mais là on les prend vraiment pour des triple A non?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *