Mettez vos chaussures et sortez votre APN, et pavage!

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 01, rue Piorry Cette semaine, Monique / Bidouillette / Tibilisfil nous demande de regarder le pavage des trottoirs… J’ai vu sa proposition vendredi midi, emporté mon APN pour le retour du bureau… par un chemin un peu détourné… Je sors du bureau (dans la grand’rue) en prenant la rue Émile Faguet, et première photographie Rue Piorry, un trottoir refait en pavés tout neufs et bien lisses il y a un an ou deux…

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 02, place de la cathédrale Vous voyez le contraste avec les anciens, juste à côté, sur le bord ouest de la place de la cathédrale (de son vrai nom place du cardinal Pie)… Au fond, vous apercevez un sac poubelle, ça sera pire à la fin du trajet (ramassage des poubelles le soir, et en ville, peu d’immeubles ont de la place pour des containers).

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 03, en herbe eau bout de la place de la cathédrale Je longe ce trottoir jusqu’au sud de la place… Plus de désherbants en ville, ça verdit!!!

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 04, fil bleu devant l'espace Mendès-France J’emprunte l’esplanade entre l’ancien évêché (aujourd’hui il abrite les bureaux de la conservation du musée Sainte-Croix) et l’espace Mendès-France… Vous voyez ce trait bleu? C’est l’un des circuits (« fils ») de visite à pied en ville, chez nous, les automobilistes tournent en ville, GPS toujours pas à jour, mais les piétons n’ont aucun risque de se perdre!!!

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 05, rue Jean-Jaurès devant le planétarium Je longe le planétarium (qui n’a plus de tag en ce moment), là, les pavés sont posés pour former des figures…

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 06, parvis de Sainte-Radegonde Je passe par le chevet de la cathédrale et direction le parvis de Sainte-Radegonde… Je vous en ai parlé dimanche dernier, mais je n’avais pas fait de vue spécifique du pavage. Alors voilà, oubli réparé! Ici aussi, l’herbe pousse… et je vais finir par me faire enfermer chez les fous, avec ce défi! Extrait du dialogue avec un charmant touriste: lui-« je vous gêne pour prendre la photographie? » -moi: »non, pas du tout, je prends juste le dallage » -lui: » mais c’est une très belle église ». moi:-« je sais, j’en ai quelques centaines de photographies »; Lui: »vous n’êtes pas en visite alors? ». Moi:-« non, c’est juste un défi d’une copinaute… ». Lui:-« ???…!!! ».

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 07, rue Saint-Vincent-de-Paul Allez, je repars, je repasse le long de la cathédrale, rue Le Coq, rue du Souci, traversée périlleuse de la rue jean-Jaurès (les automobilistes, coincés ailleurs, se lâchent ici en toute impunité, tant pis pour les piétons), et me voici rue Saint-Vincent-de-Paul. Là, ça se corse encore pour le pauvre piéton, entre sacs poubelles et voiture garée sur le trottoir (et je vous épargne les crottes de chien)…

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 08, rue des Balances-d'Or Voici maintenant l’un des objectifs que je visais… La rue des Balances-d’Or… Vous ne voyez pas le trottoir? Normal, ici, on teste les futures zones de rencontre… autorisé aux voitures, mais piétons (puis vélos) prioritaires… Quand il n’y a pas de voiture comme en ce vendredi soir de début de vacances, ça va… Au fond, au bout de la flèche se cache l’enseigne du noyer inversé.

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 09, rue du général Denfert On tourne à gauche, rue du général Denfert, et hop, retour de la distinction chaussée/trottoir par le pavage… mais pas de rebord, j’ai toujours peur en passant ici… Cette fois, la voiture roule à peu près sur la partie qui lui est réservée…

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 10, rue Magenta Je passe sur quelques centaines de mètres, rue Louis Renard, il faut que je me concentre, voitures, poubelles, crottes de chien… Je longe le monument aux morts de 1870-1871, pas de photo, c’est la débauche du chantier, il faut encore se concentrer… Cela devient possible juste après, même si un peu plus loin, il y a le marché du vendredi… Voici quand même le trottoir de la rue Magenta… Il y avait au départ un jeu de briques blanches, rouges plus foncées (si, si, un carré entre les deux blancs…)… Avec la pollution des voitures et le passage des piétons, tout a pris au fil des ans une méchante couleur grisâtre… Au passage, vous apercevez en bordure du trottoir… le fil rouge pour les piétons! (oui, nous en avons un bleu, un jaune et un rouge!).

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 11, rue Bourcani Je tourne à droite, vers l’amphithéâtre romain rue Bourcani… Ce trottoir est assez représentatif de ce que l’on trouve en ville, en fait, un mélange de rapiéçages divers et variés, qui sautent quand ils gèle, parfois sommairement réparés…

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 12, rue de la Tranchée Rue du Petit-Bonneveau, rue Carnot… et voici mon nouvel objectif, le trottoir neuf de la rue de la Tranchée… L’ancienne place pour handicapés devant la résidence service pour personnes âgées a été pavée… puis condamnée par ses boules noires que je vous ai déjà montrées… dissuasives jusqu’à un certain point seulement (voir la troisième photo de cet article par exemple)…

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 13, rue de la tranchée J’avance un peu et me retourne pour la photographie suivante… Message subliminal… Les pavés du trottoir sont posés différemment sur les trottoirs et dans les zones de traversée… marquées sur la route par des clous… Esthétique, mais les voitures ne les voient pas la nuit, je préfère les zébras! Quand même, un petit effort pour les mal-voyants avec des bandes podosensibles devant chaque passage… je dirai non-protégé! (vous pouvez aussi voir à la fin de cet article les nouveaux pavés près de l’hôtel de ville…).

Poitiers, 18 février 2011, trottoir, 14, rue Saint-Hilaire Je tourne à droite, rue du Général-Demarçay, rue Saint-Hilaire… Devant l’école privée, une forêt de piquets empêchent le stationnement des voitures, efficace, cette fois, à défaut d’être esthétique…

Itinéraire des trottoirs à Poitiers Arrivée là, je descend les escaliers du diable et retour chez moi par le boulevard Pont-Achard… Voici ce que tout ça donne sur le plan…

30 réflexions au sujet de « Mettez vos chaussures et sortez votre APN, et pavage! »

  1. Frani

    Bonsoir

    J’avais vraiment l’impression d’être avec toi pendant ton reportage tellement tes commentaires sont complets…En ville pas de soucis pour voir des revêtements jolis ou pas… Aurais-je autant de choix dans mon parcours ?…Bonne soirée. Bises.Frani

    Répondre
    1. Véronique D

      Mais nous allons toutes finir à l’asile, LOL! J’ai vu pour les BAL déjà plusieurs récits de riverains inquiets… Photographier le pavé quand tu as du monument historique à côté laisse perplexe aussi!

      Répondre
  2. Manon

    Merci pour ton commentaire laissé sur mon blog, ce qui m’a permis de constater que je n’avais pas encore terminé la tournée des copinettes ayant fait le défi… Bravo, c’est un très joli reportage pavés avec de belles photos que tu nous montres de ta ville !

    Répondre
    1. Véronique D

      Je te rassure, nous avons aussi des trottoirs en bitume, moches, pelin de trous! J’ai fait le parcours dans le centre ancien, meiux entretenu, et dans la zone en cours de réhabilitation… plein de travaux qui nous pourissent la vie au quotidien depuis des mois, mais le résultat est pas mal…

      Répondre
  3. maNinou85

    Bel échantillon de trottoirs de grande ville, avec ses astuces mais aussi ses inepties… mine de rien nous sommes passés de l’ère du piéton à l’ère de l’automobile, et le piéton reste un intrus dans la ville malgré les beaux discours. Une sacrée marche que tu as fait là ! J’ai déjà vu ces fils conducteurs pour touristes à Nevers, c’est très pratique, mais on a parfois trop tendance à regarder le sol au lieu du patrimoine (lol !)  Bon week-end !

    Répondre
  4. JOe

    Ben j’aime beaucoup les pavés moussus mais ça doit être rudement glissant. Merci pour cette jolie promenade. Bizzzzzzzzzzz et passe une très bonne soirée.

    Répondre
  5. dalinele

     je n’avais jamais eu à ce point le sentiment d’un parcours du combattant pour marcher dans Poitiers! les trottoirs ne sont pas tous beaux, et surtout « plats« , je pense par exemple à la rue des Feuillants! les rues partagées, il paraît que ça marche assez bien; je crois qu’en fait, il faut changer de temps en temps pour que les gens restent attentifs…

    Répondre
    1. Véronique D

      Pour l’instant, dans la zone de test, c’est surtout super dangereux!!! Je prends cette rue au moins 3 ou 4 fois par semaine, au moins une fois sur deux, je manque me faire renverser par une voiture, elles te frôlent, roulent à toute vitesse, pas gagné, il faudra voir quand les travaux seront finis avec une bonne signalétique… La Grand’Rue est un parcours du combattant tous les jours, entre les déjections caninces, les trous, les voitures, les panneaux publicitaires, il n’y a que la chaussée qui soit fréquentable… mais aussi des voitures de temps à autre! Gare aux poussettes!

      Répondre

Répondre à Bidouillette/Tibilisfil Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *