Le samedi, c’est champignons (1)

Champignons aux oignons Le samedi, au marché, il y a un producteur de champignons qui vend différentes variétés, mais je lui prends presque toujours des champignons de Paris blancs, soit moyens, soit gros à farcir ou à griller en brochettes.

Pour moi, j’en prends généralement 300g (ça fait juste 1 euro à quelques centimes près, pourquoi se priver?).

Donc le samedi soir, en général, je mange des champignons, mais je varie les recettes… (à lire très bientôt à la grecque en version hiver et en version été) La semaine dernière, c’était la version la plus simple. J’ai fait revenir un oignon émincé (les échalotes du marchand à côté étaient germées…) dans un peu d’huile. J’ai mouillé avec un peu de vin blanc, mis les champignons dans le petit faitout, et hop, (sel pas pour moi), poivre, un glaçon de persil et livêche (il pleuvait trop pour aller en chercher au jardin, qui est à un gros quart d’heure à pied de mon appartement), un petit quart d’heure de cuisson.

Un petit soupçon de béchamel maison, et voilà un petit plat du soir léger…avec une tartine de pain maison!

Les recettes avec les champignons frais du samedi: des champignons aux oignons, à la grecque (version hiver et version été), une quiche champignons, oignons et chorizo

13 réflexions au sujet de « Le samedi, c’est champignons (1) »

  1. Dianou

    bonjour, en plus tres sain au coprs lui même, souce de protéines plus plus, le champignon ,pas besoin de plus, quoi qu’ici ils passent bien pour hom mais avec l’omelette. La saison des rosés de printemps va peut être enfin se décider, maintenant qu’on a eu lde la pluie ! Hier u soleil a crever car trop habillés mais ce matin repartis au gros souris , raz le bol !et je dois sortir !!! bouhhh ! bon je continue, moment de blues , bisous dianou

    Répondre
  2. mamazerty

    moi par contre j’adore les champignons!!!!je me demande où je pourrais trouver     d  e la livêche pour qu’enfin j’y goûte car je ne connais pas du tout…à propos des champignons, juste que je vérifie toujours qu’ils ne viennent pas de l’est à cause des radiations tchernobyliennes….bonne journée^^

    Répondre
    1. Véronique D

      Mon fournisseur est un producteur local ou presque… 70 km à peu près, il vient chaque semaine! Pour la livêche, si tu as un producteur de plants de tomates et autres espèces anciennes qui vient sur le marché, il en aura sans doute, celui à qui j’ai acheté mon pied il y a trois ans n’en avait pas au marché, mais il en avait chez lui et il m’en a vendu un pied la semaine suivante!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *