Le complot Gutenberg de Philippe Mouche

Couverture de Le complot Gutenberg de Philippe Mouche

pioche-en-bib.jpgVoici un livre trouvé dans une sélection de polars dans le forum de la médiathèque.

Le livre : Le complot Gutenberg de Philippe Mouche, éditions Gaïa, 2008, 251 pages, ISBN 978-2847201185.

L’histoire : Paris, avril 2001 (si on excepte le prologue, qui se passe cinq ans auparavant). Après avoir vécu à La Forge, dans le Sud-Ouest, pendant une quinzaine d’années, Éric Faure décide d’échanger son logement avec l’appartement parisien d’un couple d’amis homosexuels. La quarantaine arrivée, il a accepté le contrat d’une boîte toulousaine qui déménage à Paris, il y fera des illustrations de livres et d’émissions pour enfants. Chaque matin, il achète son journal au kiosque puis le lit tout en prenant son petit déjeuner, au mépris des tâches de graisse [elles reviennent souvent…]. Un matin, il tombe sur un article de Claire, une ancienne amie, dans lequel est insérée une note de claviste (un ancien métier disparu de la presse). Cette note fait allusion au rachat du journal par un grand groupe de communication, Vidétis, qui possède aussi une chaîne de télévision. Il renoue avec Claire, ainsi qu’avec d’anciens amis d’une sorte d’appartement collectiviste (l’Apparte) dans lequel il a vécu il y a quinze ans… Jusqu’à ce que Claire lui avoue qu’elle est victime de pressions, lui-même est menacé par deux gros bras (qu’il se mêle de ce qui le regarde). Qu’est-ce qui se cache derrière ce rachat d’un grand journal national par Vidétis? Quels intérêts financiers?

Mon avis : un polar un peu confus, qui mêle la défense de la presse quotidienne, les enjeux financiers, l’émergence de la presse gratuite, un ancien métier disparu (les clavistes qui ressaisissaient les articles des journalistes avant passage au maquettage), manipulation des publicités télévisées par l’insertion d’images pirates, méthodes policières d’infiltration peu orthodoxes. Et une fin qui m’a déroutée… Amateurs de polars efficaces et rapides, passez votre chemin, ce roman tourne, retourne, prend des détours… Ceci dit, il aurait peut-être quand même gagné à ne pas tout mélanger, l’actuel, la vie d’il y a quinze ans, les amis vrais et faux, la presse, la communication, l’illustration de livres pour enfant… A ne pas lire un soir, comme moi, un peu fatiguée, au risque de se perdre complètement… et de recommencer le lendemain de bon matin, en forme pour suivre l’intrigue…

Une réflexion au sujet de « Le complot Gutenberg de Philippe Mouche »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *