La page blanche de Boulet et Pénélope Bagieu

Couverture de La page blanche de Boulet et Pénélope Bagieu

Logo BD for Womenpioche-en-bib.jpgUn livre réservé à la médiathèque, après avoir lu un avis très positif… je ne sais plus sur quel blog…

Le livre : La page blanche de Boulet (scénario) et Pénélope Bagieu (dessin et couleurs), collection Mirages, éditions Delcourt, 2012, 201 pages, ISBN 978-2756026725.

L’histoire : à Paris de nos jours (en tout cas, après 2007…). Station de métro Montgallet. Une jeune femme se retrouve sur un banc, face à une boutique, et se demande ce qu’elle fait là, qui elle est… Son sac à main lui donne son nom… Éloïse, cela ne lui dit rien, elle est devenue amnésique… Elle se rend à l’adresse indiquée dans les papiers, aïe, un code, elle ne s’en souvient pas, elle profite du passage d’une voisine pour entrer… Quel appartement? Un indice, donné par un voisin… son chat a miaulé toute la journée… Des collègues s’inquiètent, des collègues? Où? Qui? Retrouvera-t-elle la mémoire de sa vie, son identité?

Mon avis : un dessin assez simplifié, très coloré, au service d’une histoire originale, qui alterne l’emprise dans la vie réelle mais oubliée, et en tons atténués, ce qu’ Éloïse imagine avoir pu être sa vie ou ce qu’elle va trouver (derrière la porte de son appartement, etc.). Les pages avec son médecin puis les psys de diverses tendances sont -encore plus que les autres pages je trouve- pleines d’humour et encore plus drôles… sur fond d’une interrogation majeure: qui suis-je? Qui étais-je? Qui serai-je?

Logo 2012 du Top BD des blogueurs, nouvelle version Cette BD sera soumise pour le classement du TOP BD des blogueurs organisé par Yaneck / Les chroniques de l’invisible. Mes chroniques BD sont regroupées dans la catégorie pour les BD et par auteur sur la page BD dans ma bibliothèque.

5 réflexions au sujet de « La page blanche de Boulet et Pénélope Bagieu »

  1. flo

    Merci à toi Véro, la média est toujours en travaux et ouvrira à nouveau en septembre après deux ans de travaux …

    Bon gros dodo et gros bisous, je lis un documentaire sur la guerre d’Algérie …

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *