La grande poste d’Angers (suite)

Poste d'Angers, façade rue Saint-Julien, 1, la façade

Cet automne, je vous ai montré la façade principale rue Franklin-Roosevelt de la grande poste d’Angers… je vous invite à relire ce premier article pour son historique. Rappelons juste qu’elle a été construite à partir de 1934 par l’architecte des PTT Gabriel Guchet (ouverte en 1937). Un déplacement intempestif de la molette de mon appareil photographique et j’étais rentrée avec des clichés flous de la façade rue Saint-Julien… Ma petite visite mi-mars à Bouchemaine a été l’occasion de faire les photographies manquantes…

Poste d'Angers, façade rue Saint-Julien, 2, la partie haute sculptée La sculpture se concentre sur les parties hautes…

Poste d'Angers, façade rue Saint-Julien, 3, le relief central avec Mercure Au centre, Mercure, messager des dieux, et lui-même dieu du commerce et des voleurs, fréquemment représenté sur les postes… Il est beaucoup plus viril que la tête de celui qui surplombe la porte de la grande poste de Poitiers.

Poste d'Angers, façade rue Saint-Julien, 4, détails du relief central avec Mercure Le sculpteur (j’ai dû mal chercher, je n’ai pas pu l’identifier) lui a donné tous les attributs possibles, les foudres dans sa main droite, le casque ailé, le caducée dans sa main gauche, les ailes aussi aux pieds (et oui, le dieu aux pieds ailés)… Sur le droite, un bateau vogue sur les flots…

Poste d'Angers, façade rue Saint-Julien, 6, l'Ancien monde … car ce Mercure relie l’Ancien continent (sur la droite, avec une vue de Paris…)

Poste d'Angers, façade rue Saint-Julien, 5, New-York … au Nouveau monde symbolisé par New-York à gauche de la façade, avec la statue de la Liberté et les gratte-ciel.

4 réflexions au sujet de « La grande poste d’Angers (suite) »

  1. mamazerty

    le dieu des voleurs sur la façade de la Poste????

    tiens sais tu pourquoi Mercure est à la fois le dieu des messagers (ou le messager   d es dieux?) et le dieu des voleurs…je ne m’explique pas comment passer de l’un à l’autre….

    j’avoue ne pas aimer vraiment ce style que j’ai vu sur des postes de quartiers de paris aussi…

    Répondre
    1. Véronique D

      Je précise toujours dieu des voleurs, parce que cela me fait rire qu’il soit l’emblème de la poste… Cela remonte à Hermès, bébé, il a volé des taureaux à son frère Apollon (qui au lieu de garder les bêtes, discutait avec Hyménaos), avec bcp de ruse (notamment pour effacer les traces). Apollon ne lui en a pas trop voulu, il lui a offert plus tard le caducée (qui en fait aussi le dieu des médecins). Comparaissant devant Zeus, Hermès a bien négocié et évité la punition (en offrant sa lyre à Apollon), cette qualité de négociation est à mettre au profit du commerce. Comme gardien des routes et des carrefours, il est aussi le protecteur de ceux qui les fréquentent, donc aussi bien les voleurs que ceux qui commercent.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *