En ce sanctuaire de Ken Bruen

Couverture de En ce sanctuaire de Ken Bruen pioche-en-bib.jpglogo du chalenge 1% rentrée littéraire 2010 J’ai emprunté ce livre à la médiathèque, où je l’ai fait venir d’une annexe.

Le livre : En ce sanctuaire de Ken Bruen, traduit de l’anglais par Pierre Bondil, collection Série Noire, éditions Gallimard, 2010, 200 pages, ISBN 978-2-07-012576-0.

L’histoire : à Galway en Irlande, de nos jours… Pour cette septième aventure, Jack Taylor, le détective privé, ex-flic viré pour son alcoolisme, sobre depuis quelque temps, boiteux et devenant sourd (il porte maintenant une prothèse auditive), a décidé, après sa dernière aventure, de partir en Amérique, il a vendu sa maison, trouvé un nouveau minuscule appart’, mais reporté son départ pour soutenir une amie, Ridge, victime d’un cancer. Il reçoit à sa nouvelle adresse, qu’il croit secrète, une lettre signée Benedictus annonçant la mort de deux flics, d’un juge et d’un enfant. Il avertit son ex-chef, le surintendant Clancy, qui l’envoie promener. Mais voilà, dans le journal, il apprend la mort d’un juge réputé laxiste, qui est supposé s’être suicidé. Il est intrigué, mais à plus urgent à régler: une affaire de cheval enlevé (qu’il confie à Ridge, pour lui éviter de sombrer à son tour dans l’alcoolisme) et son voisin qui est victime d’actes homophobes. Quand une jeune femme qui devait prononcer ses vœux disparaît à son tour, il prend conscience que les prédictions de la lettre sont en train de se réaliser… Il se jette dans l’enquête (et à nouveau l’alcool), sauvera-t-il l’enfant et trouvera-t-il ce Benedictus? [petit clin d’œil à la fête du jour, sainte Bénédicte?].

Mon avis : une écriture particulière qui m’avait fait abandonner la série après le premier tome (Delirium Tremens)… Mais cette fois, je suis mieux entrée dans ce style particulier et ce personnage anti-héros, violent et alcoolique qui finit toujours par sombrer à nouveau après un temps d’abstinence. Je ne suis quand même pas devenue fan… Et s’il ne s’agissait pas d’une nouveauté de la rentrée littéraire 2011 (défi repris par Schlabaya) je ne l’aurais sans doute pas lu…

De cet auteur, j’ai aussi lu Le gros coup, une enquête des inspecteurs Roberts & Brant (R&B, tome 1), ; Le mutant apprivoisé (R&B, tome 2), Les Mac Cabés (R&B, tome 3), Calibre (R&B, tome 6) ; Delirium Tremens, une enquête de Jack Taylor (tome 1), En ce sanctuaire (Jack Taylor tome 7).

Pour aller plus loin : le site officiel de Ken Bruen (en anglais).

3 réflexions au sujet de « En ce sanctuaire de Ken Bruen »

  1. dianou

    bonjour, ouihiiih un bon polar ou il doit être agréable de se retrouver quasi dans la peau du flic ! Je vais regarder à la médiathèque si ils ont la collection ! Bravo pour tes photos , il y a plein de fourches et fourchettes ! Quand aux plantes nocives tu as raison il faut faire tres attention a ce que l’on prend et passer par un herboriste de renom ou par un bon pharmacien , certains ont aussi l’amour des plantes et des fleurs médicaments ! Merci pour ton com je te fais de tout gros bisous, dianou

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *