Le jardin des plantes de Niort

Niort, le jardin des plantes, 1, entrée place Chanzy Le premier jardin botanique de Niort se trouvait près du donjon. Il a été déplacé en 1828 à cet emplacement suite à la construction de la préfecture des Deux-Sèvres où il se trouvait. Le nouveau jardin des plantes a été aménagé sur le coteau en bord de Sèvre en contrebas casernes Du Guesclin.

Niort, le jardin des plantes, 2, la grille avec la date 1853 et Junin aîné Sa grille d’entrée porte la date et le nom de son rénovateur : « Junin aîné / 1853 ».

Niort, le jardin des plantes, 3, diverses vues du jardin

Parmi les aménagements, vous pouvez voir ces fameux faux bois en béton que l’on trouve dans presque tous les jardins publics de la deuxième moitié du 19e siècle. La promenade est très agréable pour descendre jusqu’au bord de la Sèvre.

Niort, le jardin des plantes, 4, relief en bord de Sèvre Tout en bas se trouvent des armoiries déposées là, sans explication, encadrées d’un couple de lions (enfin, un lion et une lionne).

Et pour les curieux, allez donc voir cet article de Pourquoi pas Poitiers sur l’expression aller / battre à Niort.

Les photographies datent de juillet 2011.

13 réflexions sur « Le jardin des plantes de Niort »

  1. Nini79

    Un endroit où il fait bon se promener… J’ai beaucoup fréquenté la caserne Duguesclin, du temps où mes titis faisaient de la musique…hi hi…
    Bises et belle journée.

    Répondre
  2. Grégory

    L’art des rocailleurs, qui modelaient en ciment armé des troncs d’arbres feints, a bien souvent disparu, telles les réalisations de l’entrepreneur parisien de travaux de rocaille exécutées au Square de la République à Poitiers selon un traité passé en avril 1894: http://pdf.actualite-poitou-charentes.info/096/Actu096avr2012%20_042-044.pdf
    A voir aussi au parc de l’hôtel de ville de Cognac, dans les mêmes années 1890: http://actualite-poitou-charentes.info/2009/07/cognac-paysage/

    Répondre
  3. pierre chantelauze

    Mon grand-père avait un second jardin rue du Pissot , au-delà du Jardin des Plantes , au bord de la Sèvre .
    Il m’ emmenait souvent les matins ensoleillés , y chercher des légumes , fraises , groseilles . Comme il habitait en haut de la rue Saint-André , nous passions par l’Allée Haute du Jardin Des Plantes . Cette marche matinale c’est toute mon enfance .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *