Les seins de Blanche-Neige, de Jean-Marc Roberts

Couverture de Les seins de Blanche-Neige, de Jean-Marc RobertsJean-Marc Roberts vient de décéder, j’ai eu envie de relire un de ses livres que j’avais beaucoup aimé lors de sa sortie.

Le livre : Les seins de Blanche-Neige de Jean-Marc Roberts, éditions Grasset, 1994, 164 pages, ISBN 978-2246486114 [existe aussi en livre de poche, mais c’est le grand format qui est dans ma bibliothèque].

L’histoire : François a disparu, il a abandonné Achille, en classe de quatrième, et sa mère. François, ses quatre enfants, de quatre mères différentes, Achille, Ferdinand, Tracy et Victor, racontent tour à tour sa vie, le père qui dès que l’enfant devient trop grand, fuit et refait sa vie ailleurs, le père qui les contraint à tous se connaître, à connaître la vie de leurs demi-frères et demi-sœur, par l’intermédiaire de quiz par exemple, qui, une fois parti, ne fait plus que de brèves apparitions dans leur vie, ignore leur souffrance.

Mon avis : quatre enfants, de 13 à 34 ans quatre tableaux d’un père qui part, qui revient, qui aimerait sans doute avoir une famille unie, mais ne peut contourner le fait qu’il a eu quatre femmes, que les enfants grandissent (ils finissent par dessiner des seins à Blanche-Neige, d’où le titre du livre), ne pas pleurer au cinéma, prendre leur autonomie et penser par eux-mêmes. Alors, il les abandonne, les enfants ne voient plus que rarement le père, attendent ses retours, guettent l’apaisement de leur mère. Une vision de la famille et de la quête du père assez pessimiste. Bizarre, je me souviens très bien avoir été très touchée par ce livre quand il est sorti, 20 ans plus tard, j’ai trouvé des personnages qui manquent d’épaisseur, des portraits dressés trop vite…

5 réflexions au sujet de « Les seins de Blanche-Neige, de Jean-Marc Roberts »

  1. mamazerty

    ce personnage de père m’étonne,que fuit il et pourquoi?quelles raisons ce curieux rapport à l’enfance,à ses enfants,à son rôle de père, à sa famille, au mariage??? et rien que pour çà je le lirais bien , c e livre….

    Répondre
  2. Nini79

    J’hésite… si les raisons du comportement du père restent obscures, que son caractère est traité de manière superficielle, est-ce que ça vaut le coup ??
    Bises et belle soirée.

    Répondre
  3. danielle

    un père? un grand enfant qui fait des dégâts sur sa route… je sens que ça me met en colère!!!! cette composition du roman (l’histoire que par chaque personnage » est devenue une mode? un incontournable??? à force de retrouver cette forme d’écriture, ça me lasse un peu, je trouve que ça fait un peu trop « prêt-à-écrire ».

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *