Tintin au pays des Soviets, de Hergé

Mon frère m’a offert cet album récemment réédité en version colorisée.

Le livre : Tintin au pays des Soviets, de Hergé (scénario et dessins), Michel Bareau et Nadège Rombaux (mise en couleur), éditions Casterman, 2017, 144 pages, ISBN 9782203136809.

L’histoire : Tintin part en reportage à Moscou… Le début d’une grande aventure et de courses poursuites à pied, en train, en voiture, en bateau, en avion, le jeune reporter teste tout ce qui est possible pour échapper aux commissaires politiques soviétiques et à la Guépéou… mais il arrive à faire son reportage, à montrer une fausse usine, des élections truquées, …

Mon avis : dans cette première aventure publiée en feuilleton en 1929, les personnages de Tintin et de Milou sont encore un peu différents de ce qu’ils deviendront dans les albums suivants. Le rythme est soutenu, chaque épisode devait raconter une histoire et donner envie d’acheter le numéro suivant de la revue (Le Vingtième Siècle). Les gags sont très anti-soviétiques : c’était la commande de cette revue catholique, le rédacteur avait donné des lectures « appropriées » à Georges Remi (Hergé), il fallait détourner la jeunesse de la tentation du communisme dans le contexte de la crise de 1929. Hergé n’aimait pas cet album, un des seuls qu’il n’a pas remanié, republié en version colorisée. Je trouve que le travail des coloristes est assez réussie, pas trop présente avec ses tons pastels. En revanche, les cases sont peut-être un peu trop agrandies. Cet album permet de voir la construction des petites histoires qui vont constituer peu à peu un tout, il y a déjà beaucoup d’éléments que l’on retrouvera dans les autres albums, et même le scaphandre. Cet album est à lire pour tous ceux qui ont lu Tintin quand ils étaient jeunes (ou moins jeunes),  il donne même très envie de se replonger dans les autres albums!

3 réflexions au sujet de « Tintin au pays des Soviets, de Hergé »

  1. NiniDS

    Je suis sûre de ne pas l’avoir lu, celui-ci, par contre, j’ai dévoré les autres quand j’étais jeune, lu, relu et re-re-lu… quand mes titis étaient petits, ils ont eux appréciés la version « dessin animé » (assez fidèle, quoique édulcoré de tout ce qui pouvait choquer les enfants nés dans les années 80, l’alcoolisme, le contexte géopolitique, etc.).
    J’imagine que celui-ci doit être très marqué, voire partial, mais effectivement à replacer dans le contexte de l’époque…
    Tiens, du coup, je me dis que cela ferait une bonne idée de cadeau d’anniversaire…
    Bises, belle journée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *