Un beau dimanche de Nicole Garcia

Affiche de Un beau dimanche de Nicole GarciaNouvelle sortie au cinéma avec Un beau dimanche de Nicole Garcia. Une séance désagréable, toilettes bouchées au Castille à Poitiers, relents d’égouts pendant tout le film…

Le film : A la veille du week-end de la Pentecôte, près de Montpellier. Baptiste [Pierre Rochefort], instituteur remplaçant, s’aperçoit que l’un de ses élèves de CM2, Mathias [Mathias Brézot], est resté sur le trottoir. Son père a oublié de venir le chercher et a programmé un week-end avec sa copine. Baptiste se propose de le garder. Le lendemain, il l’emmène à la plage, où sa mère, Sandra [Louise Bourgoin], travaille comme saisonnière dans un restaurant. Mère intermittente, elle n’a pas prévu de garder son fils… Elle propose à Baptiste de passer le week-end avec eux, en gardant Mathias et en profitant de la plage. Elle est rattrapée par une dette de 50.000€, menacée par ceux qui lui ont avancé cette somme pour ouvrir un restaurant à Saint-Barthélemy. Baptiste propose de l’aider, et pour cela, renoue avec sa riche famille qu’il n’a pas vue depuis des années… pour des raisons que vous découvrirez en allant voir le film!

Mon avis : Nicole Garcia prend le temps d’installer son film, ses personnages, sauf pour l’introduction. Je n’ai pas bien compris la toute première scène, l’évacuation d’un squatt, manque de repère, qui est concerné, on ne le sait qu’après, sans doute, mais je n’ai pas bien fixé les personnages en ce début de film (oui, ma vue est encore floue et mon cerveau parfois lent), et donc pas fait le rapprochement avec la suite, un peu frustrant. La première partie montre la vie compliquée d’un petit garçon balloté entre ses parents qui se le passent comme un fardeau. La deuxième partie, dans la riche famille de Baptiste, montre un choc des cultures et le choix de vie de ce dernier, les raisons de sa rupture, l’incompréhension qui persiste des années après et explique pourquoi il ne se fixe nulle part, préfère changer de poste de remplacement en remplacement, refusant une titularisation. Pierre Rochefort (dans le civil fils de Nicole Garcia, la réalisatrice, et de Jean Rochefort) et  (revoir mon avis sur La fille de Monaco) sont excellents dans leurs rôles respectifs.

3 réflexions au sujet de « Un beau dimanche de Nicole Garcia »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *