Voitures électriques et méthane du pôle nord, je suis énervée!!!

Civaux, dessin humoristique sur le silicone de la centrale

 

Je regarde très rarement la télé, encore moins le journal télévisé… Exception aujourd’hui, j’allume France 2… Mal m’en a pris, maintenant, je suis énervée par deux sujets successifs, et je ne résiste pas à remettre le dessin fuite de tritium et prothèses PIP, aussi au JT de ce soir… Les lobbyistes des multinationales ont bien travaillé. Qu’est-ce qui me hérisse?

– Les voitures électriques, l’avenir??? Sûrement pas… Car vous les alimentez comment, ces voitures, sinon avec l’électricité des centrales nucléaires, dont celle de ma centrale nucléaire préférée (Civaux)? [enfin, pas trop celle là en ce moment, une tranche sur deux est toujours arrêtée depuis février, bilan décennal puis une sombre histoire de boulons défectueux dans le réacteur]. Comme on n’est pas près de rouvrir les mines d’uranium du Limousin, cette matière première devrait devenir de plus en plus chère si, enfin, on l’exploite dans des conditions correctes de sécurité pour les mineurs et si on le paye au juste prix aux pays où on le « vole » quasiment actuellement (au Niger, entre autres, pour Areva). Et les batteries, vous croyez qu’elles sont « écologiques »? Que le lithium qu’elles contiennent est une ressource durable??? Non, il faut vraiment favoriser les transports en commun et diminuer la consommation des véhicules thermiques… Au passage, interdire le diesel ou le taxer normalement (plus que le super puisque plus polluant avec les particules fines)… Vous savez pourquoi le diesel est subventionné par rapport au super en France? Justement à cause du nucléaire, pour écouler le fuel des raffineries qui n’alimentait plus les centrales thermiques… Au passage, si vous le pouvez, évitez aussi le carburant Super-95 devenu SP95-E10, il contient une part non négligeable (jusqu’à 10%) d’agro-carburants sous la forme d’éthanol, une aberration encore qui entraîne de la déforestation et la conversion de terres agricoles non pour nourrir les gens, mais pour leur permettre de rouler en voiture… Préférez le super 98… un tout petit peu plus cher (moins privilégié par les taxes), mais qui donne une consommation légèrement inférieure. On vit très bien sans voiture en ville…

La broderie pour le concours de Nans-sous-Sainte-Anne en 2012, 4, la vache à lire – Le méthane du pôle nord : là, je n’ai rien compris à l’intérêt de cette exploitation, les risques de tsunami par suite de chutes de glaces ont été soulevés, mais le méthane, vous savez où on le trouve en abondance, ce méthane? Tout simplement « au cul des vaches », et oui, et de tous les ruminants, il y a d’ailleurs une filière pour ce méthane ou biogaz (en faisant fermenter des végétaux comme dans un tube digestif, pas en récupérant le pet des vaches, qui émettent pourtant autour de 75kg de méthane par vache et par an)… C’est aussi le méthane qui est à l’origine des coups de grisous dans les mines de charbon, on peut peut-être le récupérer? Euh, non, ça, c’est une mauvaise idée… le gaz de schiste, c’est aussi du méthane… piégé dans des schistes bitumeux et… du charbon, son exploitation est très polluante et destructrice de l’environnement (voir au Canada et aux États-Unis).

Et pendant ce temps là, le thème des assises du journalisme qui se tiennent depuis hier à Poitiers débattent sur l’indépendance de la presse… en évitant le sujet des groupes de communication et des lobbyistes (super soirée quand même hier soir avec Plantu)…

Allez, un espoir, que le plus de monde possible aille voir tous Cobayes de Jean-Paul Jaud… et la Russie vient d’interdire l’importation sur son territoire du maïs OGM NK 603 (tolérant au round’up) de Monsanto…

13 réflexions au sujet de « Voitures électriques et méthane du pôle nord, je suis énervée!!! »

  1. mamazerty

    moi aussi çà m’énerve que tout le monde s’extasie devant les bienfaits des voitures électriques!!!!!!!oui toutes les centrales françaises ont besoin de sérieuses maintenances,et on n’en parle pas assez!!!!!tu as raison de râler////

    Répondre
    1. Véronique D

      Plusieurs semaines que jene l’avais pas regardé… après les débats sur l’indépendance de la presse aux assises nationales du journalisme à Poitiers, j’ai voulu voir, pour une fois… je vais rester sur Arte (une fois par semaine) et la radio publique… Bonne journée!

      Répondre
  2. Vinvella

    je suis d’accord sur certains points, les voitures, encore plus de voitures. je pense qu’en ville on peut se passer de voiture. mais pas évident l’orsque tu habites la campagne et que l’on est obligé de faire 20 kms pour faire les courses, aller chez le médecin et spécialistes et bien sur clinique ou hôpital. Nous sommes arrivés ici début année 80 et il y avait tout sur place et en plus les camions qui passaient devant chez nous; du boulanger en passant pas le boucher, même le poissonnier etc… Mais à présent plus rien de tout cela il reste un village mort. Tout cela par la faute de la politique et des supermarcher qui ne sont pas moins cher au niveau fruits et légumes que sur le marché qui sont en plus bien meilleurs; bon je finirai par , chacun tire la couverture vers soit et ne pense qu’à se remplir les poches et pas seulement au niveau politique. je me pose souvent la question que va t’on laisser à nos petits enfants, à quel moment le chemin a bifurqué!!!!

    c’est mon coup de g….le à moi! en perdant le fil de ton commentaire!

    autre chose de tout à fait différent mais très important. J’ai vu que tu avais fais un article sur mon cadeau! je n’ai pas ouvert car je ne voulais pas en savoir plus car je n’ai pas reçu ton paquet….  quel jour  l’a  tu envoyé??? j’espère qu’il n’est pas perdu dans les méandres postaux.

    Bonne journée Véronique

    Répondre
  3. danielle

    pas compétente (sans calembour ) pour répondre à tout l’article… mais comme tu dis, on vit très bien sans voiture en ville, moins évident ailleurs vu l’organisation de tout! ce que je ressens parfois, c’est qu’on culpabilise bcp des gens comme moi qui font ci ou ça, mais quid de tous ceux qui prennent l’avion pour un oui ou pour un non? qui achètent des légumes au supermarché, etc… mais aussi le marché n’est pas à côté de chez moi, et le prix des courses n’est pas le même quoiqu’on en dise… alors j’achète aussi au marché, mais pas seulement… et je veux bien que la société s’organise différemment pour le travail, l’énergie etc…   comme tu vois juste une réponse partielle à ton article…

    Répondre
    1. Véronique D

      Il n’est pas question de culpabiliser, mais d’avoir à l’esprit que les choix politiques (développement des périphéries par exemple) ont aussi un impact global. Pour les achats au supermarché, il faut ajouter le coût du carburant et de l’usure de la voiture pour y aller, le temps passé en trajet et sur place, les achats superflux dus à la tentation. Pour les légumes, ce n’est pas moins cher en supermarché qu’au marché, sauf opérations promotionnelles de ces derniers (dans ce cas, au détriment du producteur).

      Répondre
  4. danielle

    la supérette, je peux y aller à pied! le prix : on aimerait voir une différence quand il y a moins d’intermédiaire justement; mais tu vas me dire que ce sont les supermarchés qui étranglent les producteurs?.. bon, là ça me donne mal à la tête, car je n’y peux rien de plus………

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *