Un cordon à la lucette… et débat ma santé et moi

La lucette et le cordonJe n’ai pas été très présente sur les blogs des amis et fidèles lecteurs ces deux derniers jours… Lundi soir, je suis allée à l’inauguration d’une exposition au conseil général de la Vienne sur les presses à copier réalisée par la MJC de Chauvigny, un sujet sur lequel je reviendrai dans mon article « sortie » samedi prochain. Et non, je n’étais pas hier soir à la leçon de cinéma de Nicolas Saada aux rencontres Henri Langlois à Poitiers (qui devait pourtant être un grand moment de cinéma… j’en verrai le résultat dans quelques semaines avec la scène d’Hitchcok reconstitutée), mais à une rencontre « Ma santé et moi » organisée par la mutuelle générale de l’éducation nationale (MGEN), en présence du président, Thierry Beaudet, avec des adhérents, des militants, mais aussi 1/3 de non adhérents de la mutuelle, des acteurs de la santé (ARS, caisse primaire d’assurance maladie, CHU, médecins généralistes, prothésiste, acteurs de quartiers, etc.), et au total environ 300 personnes intéressées par l’avenir de l’assurance maladie et le rôle des mutuelles dans un contexte de privatisation de plus importante de la santé. Promis, je ne vous reparlerai plus du sujet, (enfin, pas tout de suite…) mais si vous souhaitez contribuer d’une manière ou d’une autre à ce grand débat national lancé par la MGEN, chacun peut écrire sur le site dédié « Ma santé et moi ». Je suis d’ailleurs en train de préparer un texte de contribution sur un sujet qui me tient à cœur et qui n’a pas été abordé, celui du parcours de soin et dans le cas des maladies rares, sur le recours (trop souvent ignoré) aux centres de référence créés pour coordonner les maladies rares par grande famille à travers toute la France…

Revenons au sujet de ce matin… Il y a quelques mois, je vous parlais d’une envie de lucette et vous présentais alors l’engin et un lien vers une vidéo… Finalement, je trouve qu’elle est beaucoup trop rapide et je vous en ai trouvé une plus lente, plus facile à suivre. Cet été, Pat-à-Bois avait eu la très grande gentillesse de venir m’apporter en main propre, avec , Odine, au Grand-Bornand où j’étais avec mon père, une magnifique lucette. Je l’ai tout de suite essayé, avec un coton assez fin arlequin de DMC, voici ce que cela donne… La lucette fonctionne parfaitement.

Le cordon réalisé à la lucetteEnsuite, j’ai laissé le cordon de côté, je ne savais pas quoi en faire… Finalement, je l’ai transformé en tour de cou avec un bidule pour suspendre ce que l’on veut… et il est parti chez Pat-à-Bois (si la poste daigne le distribuer, à retrouver ici et ou encore ) !

15 réflexions au sujet de « Un cordon à la lucette… et débat ma santé et moi »

  1. anne-isis

    Il est très joli ton cordon – moi aussi j’ai une lucette en bois mais avec un manche pour le tenir – j’ai testé la technique et je trouve ça très joli et solide mais je n’ai jamais réalisé quelque chose de concret avec

    Répondre
  2. dianou

    bonjour très interessant je ne connaissait pas, mais dit moi, il doit y avoir moyen de faire la même chose à la fourche non? je vais assayer si je n’y arrive pas je partirait a la quete de la lucette hihihi gros bisous dianou

    Répondre
    1. Véronique D

      Tu en trouves dans plusieurs boutiques en ligne, ou sur les marchés genre « médiévaux ». C’est une vieille technique utilisée pour faire les cordons, sûr au Moyen-Âge, mais sans doute dès l’époque gauloise. Ah, et ça glisse un peu en ville…

      Répondre
  3. zazimuth

    Je viens seuelment d’aller jeter un oeil à la vidéo et ça a fait tilt !

    Nous pratiquions cette activité dans les cours de récréation avec une pince à linge en guise de lucette ! Un genre de tricotin à deux picots….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *