Quand je serai vieille et autres histoires, de Gabrielle Bell

Couverture de Quand je serai vieille et autres histoires, de Gabrielle Bell

Logo BD for Womenpioche-en-bib.jpgAprès Cecil et Jordan à New-York, j’ai trouvé cette bande dessinée dans les bacs de la médiathèque

Le livre : Quand je serai vieille et autres histoires de Gabrielle Bell (scénario et dessin), traduit de l’anglais (États-Unis) par Jean-Paul Jennequin, collection Traits féminins, éditions de l’an 2, 2005, 83 pages, ISBN 9782848560502.

L’histoire : plus ou moins de nos jours, dans des lieux pas toujours bien définis. L’album rassemble neuf histoires. L’une d’elle, une après-midi, m’a donné une impression de déjà vue… et pour cause, elle se trouve, sous le même titre, dans Cecil et Jordan à New-York (je n’ai pas ressorti l’album pour vérifier si c’étaient les mêmes dessins): une jeune femme pense pendant quelques heures que son mari est mort dans un accident d’avion (et se réjouit de la fin des contraintes de la vie conjugale)… mais il était chez sa maîtresse, pas dans l’avion. Sinon, des tranches de vie de femmes, une baby-sitter, une jeune mère (mais est-elle vraiment mère ou le rêve-t-elle?), une serveuse, une prof de dessin pour deux ados en pleine crise d’adolescence, une dessinatrice qui fait des piges en terminant des dessins pour une dessinatrice confirmée, etc.

Mon avis : je pense que j’ai préféré cet album à Cecil et Jordan à New-York. Il y a moins d’histoires futiles (cf. le pigeon qui couve sur la fenêtre), les situations de chaque femme sont plus approfondies. Les éditions de l’an 2 présentaient alors cette dessinatrice comme une jeune femme prometteuse de la scène indépendante américaine, et pas de doute, elle est douée… et peut-être influencée par Art Spiegelman et sa revue Raw (l’assistante de l’artiste), que j’avais découverte à l’exposition ou plutôt dans le musée de la BD d’Angoulême transformé en 2012 en musée privé par Art Spiegelman… (ses albums Maus, un survivant raconte : tome 1 : mon père saigne l’histoire ; tome 2 : Et c’est là que mes ennuis ont commencé restent parmi ceux qui m’ont le plus marqué en bande dessinée…).

Logo 2012 du Top BD des blogueurs, nouvelle version Cette BD sera soumise pour le classement du TOP BD des blogueurs organisé par Yaneck / Les chroniques de l’invisible. Mes chroniques BD sont regroupées dans la catégorie pour les BD et par auteur sur la page BD dans ma bibliothèque.

1 réflexion sur « Quand je serai vieille et autres histoires, de Gabrielle Bell »

  1. danielle

    en cherchant tes titres à médiasud, je suis tombée sur une bd « italienne » que j’ai bien aimé lire : « Intérieur » de Gabriella Giandelli aux éditions actes sud…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *