Les moissons du futur demain sur Arte

Pochette du DVD les moissons du futur de Marie-Monique Robin A ne pas rater demain 16 octobre 2012 sur Arte, à 16h55 et à 20h50, les Moissons du futur réalisé par Marie-Monique Robin (qui a déjà produit le monde selon Monsanto et Notre poison quotidien sur les pesticides), suivi d’un débat. J’ai raté il y a quinze jours l’avant-première lors de l’écofestival de Parthenay, mais en ai beaucoup entendu parler. Il sera question de l’agroécologie, dont Olivier De Schutter rapporteur spécial sur le droit à l’alimentation à l’ONU a affirmé le 8 mars 2011 (quelques jours avant Fukushima…) que c’était le seul modèle agricole viable sur le long terme… Il en a été déjà question dans tous Cobayes de Jean-Paul Jaud (toujours projeté dans quelques salles d’art et essai). Vers la fin du modèle agricole dominant à la sauce pesticides (et OGM tolérants aux pesticides)??? En attendant, certains agriculteurs commencent à se convertir… plus par peur des maladies (ils ont plus de cancers, de problèmes de reproduction, de puberté précoce chez leurs fillettes, etc.) que par réelle conviction pour certains, mais c’est déjà ça…

Un livre aussi (aux éditions de la découverte) et un DVD dans quelques jours…

7 réflexions au sujet de « Les moissons du futur demain sur Arte »

  1. Dane

    Bonjour !

    Je viens juste d’avoir un coup de fil d’une copine qui me disait de regarder Arte demain, donc je regarderais à moins que ma belle-soeur et mon beau-frère n’arrivent de Nantes pour aller aux vendanges mercredi matin (de bonne heure évidemment).

    Bonne soirée Véro

    Répondre
    1. Véronique D

      Il reste ensuite 7 jours sur le site d’Arte, comme toutes leurs émissions, tu pourras le regarder sur l’ordi (ou en télé de rattrapage si tu as) si tu ne peux pas le regarder en direct demain… Bonnes vendanges, la météo ne s’annonce pas fameuse…

      Répondre
  2. virjaja

    j’ai vu la bande annoce pour ce reportage, je vais le regarder. chez nous, c’est l’interet économique qui fait que les viticulteurs se mettent au bio, le vin se vend plus cher… gros bisous. cathy

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *