Le sumo qui ne pouvait pas grossir de Éric-Emmanuel Schmitt

Couverture de Le sumo qui ne pouvait pas grossir de Éric-Emmanuel Schmitt pioche-en-bib.jpgComme j’avais aimé l’année dernière Ulysse from Bagdad de Éric-Emmanuel Schmitt (offert par Babelio dans le cadre de masse critique) , j’ai emprunté son dernier livre à la médiathèque.

Le livre : Le sumo qui ne pouvait pas grossir, de Éric-Emmanuel Schmitt, Albin Michel, 2009, 102 pages, ISBN 978-2-226-19090-1 (dans la série du Cycle de l’invisible).

L’histoire : à Tokyo, Jun, 15 ans, a fui sa famille. Révolté, il vit d’expédients, mangeant des restes, couchant à droite à gauche et en se faisant de l’argent en vendant des babioles à la sauvette. Plusieurs jours de suite, un maître de sumo lui souffle qu’il voit un gros en lui, alors qu’il est svelte… Il résiste, mais après plusieurs arrestations, il finit par se rendre à l’école de sumo. Mais là, il a beau se gaver et s’entraîner, il ne grossit pas. Y arrivera-t-il ? Pourquoi a-t-il fui sa famille ? Quelle est la force de la méditation zen ?

Mon avis : un tout petit livre écrit en gros… Une petite histoire sympathique qui se lit vite, idéale pour un petit trajet en transport en commun, pas prise de tête, très agréable à lire.

Pour aller plus loin : voir le site officiel de Éric-Emmanuel Schmitt.

5 réflexions au sujet de « Le sumo qui ne pouvait pas grossir de Éric-Emmanuel Schmitt »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *