Le disparu de Saint-Cirq-Lapopie de Joël Polomski

La BD (le disparu de Saint-Cirq-Lapopie de Polomski) envoyée par la petite fée Je vous avais montré le contenu de l’enveloppe rebondie envoyée par Petite fée Nougat. J’ai lu la bande dessinée… et te remercie beaucoup de m’avoir fait découvrir ce petit village du Lot, je connaissais Pech-Merle et Cougnac, il faudra que je fasse un détour quand je repasserai dans le secteur… [voir aussi 2007 l’Odyssée de l’espace vert et Le Diable du pont Valentré].

Le livre : Joël Polomski (scénario et dessin), Le disparu de Saint-Cirq-Lapopie, édité à compte d’auteur, 2007, 64 pages (54 planches et un texte illustré de présentation de la commune), ISBN 978-2-9518916-3-0.

L’histoire : Saint-Cirq-Lapopie, dans le Lot. Frédéric, un jeune peintre, a disparu. Un de ses amis reçoit un jour un manuscrit où il raconte son aventure… Il a suivi un jour un nain qui lui proposait d’améliorer sa peinture en l’emmenant dans ce charmant village. Grâce à un sablier, il peut remonter dans le temps, une seule fois pour chaque sablier (et donc chaque période), s’il l’utilise une seconde fois, il restera dans cette période… L’idée est qu’il y découvre sa femme, LA femme qui sera son égérie… Il s’aventure donc au tout début du 20e siècle, chez des tourneurs sur bois qui fabriquent des robinets, participe au halage à bras de gabarres dans un passage difficile sous la Révolution, trahit le village pendant la Guerre de Cent-Ans et participe à une fête pendant la préhistoire, la grotte de Pech-Merle étant tout près de là…

Mon avis : Un récit très intéressant, un bon moyen de retracer l’histoire d’un village sur fond d’une charmante histoire. J’aime bien les tons sépias qui ont été choisis par Emmanuel Cassier et Bernard Veyri pour mettre en couleur les dessins de J. Polomski. J’ai beaucoup aimé cette BD. Et le petit clin d’œil à Rahan avec le coutelas en ivoire, les petits détails comme un écureuil qui observe de sa branche les lavandières… Juste deux petits bémols, trop de fautes dans le texte final et un petit (enfin gros quand même) anachronisme dans une scène. Les contemporains de Pech-Merle (vers 26.000 ans) n’ont pas pu chasser le sanglier… à 15.000 près.

Pour aller plus loin : le site de la commune de Saint-Cirq-Lapopie, le site de la grotte de Pech-Merle sur la commune de Cabrerets et celle voisine de Cougnac, que j’aime beaucoup aussi, moins connue mais avec des signes et des animaux très intéressants. Ce sont deux des rares grottes ornées encore ouvertes au public…

Logo du classement BD de Yaneck Cette BD sera soumise pour le classement du TOP BD des blogueurs organisé par Yaneck / Les chroniques de l’invisible. Mes chroniques BD sont regroupées dans la catégorie pour les BD et par auteur sur la page BD dans ma bibliothèque.

3 réflexions au sujet de « Le disparu de Saint-Cirq-Lapopie de Joël Polomski »

  1. Dianou

    coucou, tu arrive a ouvrir un livre? j’en suis baba, comment vous faites toutes pour trouver le temps de vous plonger dans des bouquins? moi mes journées sont trop courtes! gros bisous ma belle, Dianou

    Répondre
  2. Bidouillette/Tibilisfil

    Ahhhh zut et ce bémol est-il récupérable? Ce serait sympa de te faire relectrice de BD!!!!
    Merci, je vais voir demain, dans une autre biblio, mais deux activités samedi et deux dimanche, au secours!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Gros bisoussssssssssssssssss

    Répondre
  3. Zazimuth

    Je ne comprends pas moi non plus qu’on puisse trouver des textes imprimés avec de nombreuses fautes (j’en ai eus entre les mains…). Sinon, je n’aurais jamais trouvé l’anachronisme mais il faut dire que tu es une spécialiste !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *