La Reine des lectrices, de Alan Bennett

pioche-en-bib.jpgLogo God save the livre Couverture de La Reine des lectrices, de Alan Bennett Il est grand temps d’attaquer le défi God save the livre, organisé par Antoni / passion livres. Il s’agit de lire un ou plusieurs livres anglais d’ici fin février 2012 et atteindre l’une de ces catégories : « Duty Harry » (1 livre lu), « Prince Charles » (5 livres), « Prince William » (10 livres), « Lady Di »(15 livres), « The Beatles » (20 livres et plus), « Queen Mom » (au moins un livre en VO)… Bon, la première catégorie sera facile à atteindre… J’ai trouvé le livre du jour à la médiathèque parmi une sélection de livres pour adolescents sur une table, son titre m’a paru parfait par rapport au titre du défi!

Le livre : La Reine des lectrices de Alan Bennett, traduit de l’anglais par Pierre Ménard, collection Denoël et d’ailleurs, éditions Denoël, 2009, 174 pages, ISBN 978-2207260128 (il est sorti maintenant aussi en Folio).

L’histoire : chez la reine d’Angleterre de nos jours. Par hasard un jour, en poursuivant ses chiens, la reine voit un bibliobus garé devant les cuisines du palais, un coin où elle ne va jamais. Par politesse, elle emprunte un livre et discute avec le seul « client » du bus, Norman, qui travaille au cuisine et qu’elle fait muter comme page à son service direct. Elle lit, lit, de plus en plus, rattrape son retard de lecture, jusqu’à prendre elle-même du retard lors de ses obligations officielles, désarçonner ses sujets en leur demandant quel livre ils sont en train de lire, agacer son époux.. ou le président de la République française (en lui demandant des détails sur la vie de Jean Genet…). Mais la résistance du palais s’organise, un livre qu’elle avait caché sous les coussins de son carrosse est dynamité (et si ça avait été une bombe?), une caisse de livres se « perd » lors d’un voyage au Canada, au retour de ce même voyage, Norman est envoyé à l’université, loin du palais… Mais cela suffira-t-il à détourner la reine de sa nouvelle passion ?

Mon avis : un livre plein d’humour anglais, assez drôle même si, à mon avis, ce n’est pas le chef-d’œuvre que certains critiques ont décrit… J’ai passé un agréable moment, à peine deux petites heures de détente (je sais, je lis vite), mais je ne suis pas sûre que le souvenir de ce livre soit inoubliable!Cela aurait été plus drôle d’interroger le président de la République française sur Princesse de Clèves, de Madame de Lafayette plutôt que sur Jean Genet… le livre a été écrit en 2007, donc après l’affaire de la fameuse princesse (attaquée en février ET en juin 2006)…

14 réflexions sur « La Reine des lectrices, de Alan Bennett »

  1. Emmanuelle

    Le sujet a l’air plutôt marrant, en tout cas, et bien trouvé ! Je vais aller voir ce défi dont tu parles, je suis à fond dans la littérature anglaise en ce moment (et en VO, please !)

    Répondre
  2. flo

    Ah je suis ravie qu’il t’ai plu … Un bon moment même si ce n’est pas un chef-d’oeuvre c’est certain … On a du mal à trouver des lectures  » légères  » avec humour au club…

    Bonne nuit Véro, ici cela va être diffcile, 40 ° aujourd’hui pfff !!!

    Répondre
  3. dianou

    bonjour ma toute belle, comment va t ? je cours, je file de blog en blog et de chemins en chemins résultat une déchirure au molet! sisi tu as bien lu ! grrrr toujours un truc qui fait bien des bobos, porte toi bien, énorme bisous dianou

    Répondre
  4. dalinele

    je me dis que l’allusif est plus efficace non? bon, je le lirais bien ce livre, et d’autres aussi, justement, j’ai lu un ou deux romans anglais et j’avais aimé le ton… je suivrai donc tes lectures, ne connaissant pas trop les auteurs anglais…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *