De la fête des mères (2)

affiche de Alain Saint-Ogan pour la fête des mères de 1941Dimanche 28 mai… Fête des mères 2017… Je réédite cet article du 30 mai 2010!!!

Article du 30 mai 2010

Je poursuis mon article de ce matin.

Officiellement, la fête des mères (de toutes les mères) est donc instaurée en France par un décret de 1941. Pour votre culture générale, je vous invite à le lire très attentivement l’allocution prononcée le 25 mai 1941 par Pétain… Elle avait été placardée dans toutes les écoles de France. Tirée à des centaines de milliers d’exemplaires, j’ai eu beaucoup de mal à la trouver sur un site institutionnel… Je vous mets ici une photo que j’avais prise il y a quelques années, lors d’une exposition. Et vous verrez que ce texte est encore appliqué dans beaucoup de familles et d’écoles…

Ta maman a tout fait pour toi…
Le Maréchal
te demande de l’en remercier gentiment
Invente la surprise la
plus belle que tu pourras
celle qui lui fera le
plus grand plaisir

Offre lui des fleurs que tu auras cueillies…
ou un cadeau que tu auras fabriqué exprès pour elle…
Fais lui un dessin aussi beau que tu pourras…
Fais un effort en classe pour rapporter une bonne note…
Va faire les commissions sans qu’elle te le demande…
Aide au ménage en souriant…
Apprends une jolie récitation

Combien d’entre vous ont reçu un collier de nouilles ou une jolie boîte à bijoux en boîte de camembert, accompagnée d’une poésie ?

Affiche des fêtes des mères 1942, 1943 et 1944Vous pouvez aussi « admirer » l’affiche de 1942 sur le site des Archives départementales de la Savoie et celle de 1943 sur le site de l’académie de Caen, celle de 1944 sur le site des archives de la ville de Meudon (avec un bouquet de muguet…)… J’ai essayé de varier les sources, en ne prenant que des sites sans contestation possible. Elles sont presque toutes de Pierre Grach, qui signa aussi Phili (l’affiche de 1943 par exemple). Celle de 1941 est de Alain Saint-Ogan, et oui, le créateur de Zig et Puce en 1925… mais cette affiche est souvent gommée de sa biographie.

En France, finalement, la fête des mères a été instituée par un texte de loi voulu par le Président de la République Vincent Auriol, le 24 mai 1950. Vous pouvez en lire le fac-simile sur le site du journal officiel. Lisez donc l’article deux, pour admirer la séparation de l’église (des églises) et de l’État, soit-disant en application depuis 1905… je cite : » La fête des mères est instituée au dernier dimanche de mai ; si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, la fête des mères a lieu le premier dimanche de juin « . Laïcité, vous avez dit ? Et qui fête encore la Pentecôte d’un point de vue religieux ? Faites un petit effort, si vous êtes chrétien, de quelque obédience que ce soit, et que vous êtes choqué par cet article, allez au moins relire les Actes des Apôtres et plus particulièrement Ac 2, 2-3, pour vous remettre dans le texte d’origine. Pour vous faciliter la tâche, je vous mets même un lien direct, mais vous avez le droit de choisir une autre traduction. Remarquez, week-end de Pentecôte rétabli sous la pression des professionnels du tourisme et fête des mères commerciale, tout va bien pour les marchands du temple… Alors, désolée, même sans le contexte personnel, je me refuse à célébrer cette fête.

14 réflexions au sujet de « De la fête des mères (2) »

  1. petite fée nougat

    je vais recevoir les cqadeaux de mes filles faits à l’école, mais je ne fête pas la fête des mères, pas à ma mère j’ai jamais rien acheté, et je ne ferai pas de repas de fête

    par contre je fête la pentecôte

    Répondre
  2. Lucien

    « je me refuse à célébrer cette fête » dis-tu. Paradoxalement (tout est paradoxe dans notre psychée) ce faisant tu la fêtes, et comment (!). Un point que je souligne tu dis bien « je me refuse ». L’ennemi est intérieur ! Le sujet n’est pas maître en sa maison… je cite l’émission des nouveaux chemins de la connaissance de vendredi dont tu parles dans un article précédent. Je tembrasse à nouveau.

    Répondre
  3. Bidouillette/Tibilisfil

    L’excellence de ton article et d’une réponse d’un papa attentif……..

    Il est tout de même dommage qu’on en revienne pas à l’essentiel, sans le commercial! Et qu’on oublie la famille pour des êtres ou des idées qui ne peuvent en aucun cas nous contrarier. Il est plus difficile de se remettre en question soi même……..

    Bon dimanche et encore merci pour ton courage! J’aime çà, que dis-je j’adore çà! Le courage, bien sûr!

    Répondre
  4. mamazerty

    je te suis complètement dans ton raisonnement sauf que chez moi toutes les occasions de se retrouver sont bonnes, alors pourquoi pas celle là? plus d’autres officielles (Noël, anniversaires…) et toutes les autres que nous inventons au fil des jours…trop souffert de destructuration familiale du coup je m’efforce à rasembler marmaille et progénitures de ma progéniture!!!

    ceci dit les enfants se sont mis d’accord pour un cadeau symbolique (ballon d’exercice, 13euros chez D…., 4,33euros chacun…)et je ne pense pas qu’ils seront là aujourd’hui mais on a en tête un pique nique-goûter qui rassemblera les petiots et les grands un jour où il fera beau…

    ma fête des mères, çà va être rangement et déménagementd e mes 2 grandes bibliothèques, je pense que çà va me prendre la journée!!!

    Répondre
  5. mamazerty

    je suis toujours d’accord avec mon « toutes les occasions sont bonnes pour se dire qu’on s’aime » d’il y a 7 ans….je passe te faire un coucou,histoire de dire que je ne t’ai pas oubliée^^

    Répondre
  6. NiniDS

    Je suis très ambivalente aussi… mais j’avoue fondre de tendresse au souvenir des petits cadeaux cachés derrière le dos en sortant de l’école, et donnés avec fébrilité le jour J (avec le craquant « tu ne dois pas regarder, maman, c’est pour ta fête… »), les dessins, poèmes, collier de nouilles, etc, réalisés avec tant d’amour… et comme mamazerty, je pense que toutes les occasions sont bonnes pour se réunir et profiter de petits moments de bonheur ensemble, juste le plaisir d’avoir tout mon petit monde là, rire, manger, jouer…
    Pour la récupération commerciale de toutes ces occasions (il y a tant !! et merci la publicité bombardée en mitraille trois semaines avant au moins…), depuis qu’ils sont plus grands, la meilleure « arme » que j’ai trouvée pour leur ouvrir les yeux et les faire réfléchir à toute cette pression des « marchands du temple », c’est de dialoguer, encore et encore…
    Je leur ai parlé également du contexte historique de cette décision… le texte de l’affiche officielle fait frémir, me rappelle un vieil almanach retrouvé chez ma tante, prônant dans un récit édifiant la joie de la maternité (et parlant également de recettes de « temps de guerre »…)
    Bref, aucune fête n’est obligatoire en soi, ton choix est totalement respectable.
    Bises, belle journée.

    Répondre
  7. Dane

    Coucou Véro
    J’ai toujours adoré la Fête des mères » les moments ou mes enfants offraient leur petit cadeau faits à l’école, qu’ils voulaient offrir avant la date tellement ils étaient pressés. Oui, même si c’est devenu commercial, j’ai aussi de bons souvenirs des moments ou nous fêtions, en Algérie, la Fête des Mères, ou elle n’avait pas le droit de se lever avant que nous ne lui amenions son petit déjeuner au lit (que je lui avais renversé dessus un jour ou je m’étais pris les pieds dans le tapis) ou le jour ou nous avions (avec l’argent de notre père évidemment) acheté chacune un vase, moi un petit puisque j’étais la cadette, ma soeur un plus grand puisque c’était l’aînée et mon père (???) un, un peu plus grand.
    Merci pour ces bons souvenirs. Par contre Pentecôte ???? désolée
    Biz

    Répondre
  8. Nina

    Bonjour Véronique,
    J’aime bien votre blog que j’ai découvert par hasard en faisant des recherches sur Poitiers, ville où mon fils habite depuis quelques années et dont il est tombé amoureux !
    Je suis chrétienne et je fête la Pentecôte, qui est d’ailleurs une grande fête de l’année liturgique. (le dimanche, pas le lundi qui ne correspond à rien et qui pouvait donc être supprimé sans problème -tout comme le lundi de Pâques qui ne correspond à rien de religieux lui non plus)
    Je suis aussi une maman, et j’en ai une, à qui je ne manque pas de téléphoner ce jour-là…Je lui offre parfois un petit quelque chose, pas toujours, ce n’est pas l’important…La référence au maréchal Pétain est bien connue, mais on ne peut pas lui attribuer la création de cette fête qui existait sous une forme ou une autre dans de nombreuses cultures et à de nombreuses époques…Cela dit, le régime de Vichy n’a bien sûr pas manqué de récupérer ces anciennes coutumes dans le sens de sa politique nataliste…Mais je ne fais pas l’amalgame, et comme je n’ai pas la télé, que j’utilise un bloqueur de publicité efficace sur internet, et que je n’écoute que F.Culture, la pression commerciale m’atteint très peu !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *