Chez les fous d’Albert Londres

Couverture de Chez les fous de Albert Londres au serpent à plumes Dans le cadre du défi J’aime les classiques proposé par les Carabistouilles de Marie, la relecture d’un Albert Londres s’imposait. J’avais acheté et dévoré tous les titres parus dans la collection Motifs du serpent à plumes, et vous recommande particulièrement, si vous ne les avez jamais lu, Au bagne, Les Forçats de la route ou Tour de France, tour de souffrance, Pêcheurs de perles, Terre d’ébène et Dans la Russie des Soviets

Le livre : Chez les fous, d’Albert Londres, collection Motifs, éditions du serpent à plumes, 173 pages, 1995, ISBN 978-2-84261-033-4 (première édition chez Albin Michel en 1925).

L’histoire : en 1925, Albert Londres décide de partir en guerre contre le scandale des asiles psychiatriques en France. Il tente d’abord d’obtenir une autorisation officielle, refusée. Il essaye alors de se faire passer pour fou, mais le médecin de garde le connaît et refuse de l’admettre dans son service. Il finit par pouvoir visiter plusieurs asiles, publics ou privés. En une série de douze chapitres (douze articles), il dénonce les mauvais traitements (malades mis à l’isolement, tabassés), le manque de moyens et de nourriture, montre un établissement plus innovant, où les malades ne sont pas brutalisés (mais l’un d’eux a assassiné le précédent directeur), etc. Il ouvre aussi le débat sur la privation de liberté au bon vouloir des médecins, la question des personnes guéries qui ne sont pas libérées et vice versa (des fous criminels remis dans la société et qui récidivent).

Mon avis : à lire absolument, même si la psychiatrie a beaucoup évolué depuis, et cette série d’articles y a beaucoup participé en faisant grand bruit à son époque. Tiens, je l’enverrais bien à un certain agité qui, vus les critères de l’époque, aurait certainement fini enfermé! Et aussi comme base de réflexion sur le taux anormalement élevé de malades psychiques graves dans les prisons françaises (10% d’après un rapport de la semaine dernière).

Logo du défi J'aime les classiques Je l’ai lu dans le cadre du défi J’aime les classiques proposé par les Carabistouilles de Marie. Je ne sais pas encore ce que je lirai le mois prochain…

13 réflexions au sujet de « Chez les fous d’Albert Londres »

    1. Véronique D

      Tu as peut-être entendu parler du prix Albert Londres, qui récompense chaque année (c’était le mois dernier) des journalistes grands reporters. C’est le même… Si tu veux commencer avec cet auteur, prends le tour de France ou Au bagne…

      Répondre
  1. Luna

    Si je trouve un moment avec plaisir… Mais avec mes deux petits ce sont mes lectures qui prennent le plus : je m’endors sur mes premières pages chaque soir…

    Répondre
  2. clob

    rahhhh il va falloir absolument que je revise mes classiques !!!!

     là j’ai cedé à la tentation avec : le livre polar  du dc house … mais à 1/4 du livre je  suis encore perplexe sur la critique elogieuse que j’en avais lu en été dernier …… heureusement j’avais attendu la version de poche  !

     

    Répondre
  3. mamazerty

    à en juger par le résumé de l’émission parue dernièrement, le sujet reste d’actualité mêmesilesconditions et la recherche médicale ont évolué…je note ce livre que je m’offrirai volontiers.

    merci

    Répondre
  4. virjaja

    ça a l’air interessant, et en plus, ça fait un moment que je veux lire un livre de lui!!! je suis allé voir sa maison et une expo sur lui a Vichy, mais je n’ai pas encore ouvert un de ses livres…. gros bisous Véronique. cathy

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *