Au bonheur des Dames de Zola

Logo du défi J'aime les classiques Couverture de Au bonheur des Dames de Zola Le défi J’aime les classiques proposé par les Carabistouilles de Marie, s’est achevé fin 2010 mais j’ai décidé de le poursuivre avec une lecture chaque fin de mois. J’ai failli zapper février… Dans le cadre de ce défi, il me semblait indispensable de relire un livre d’Émile Zola… lequel choisir, L’assommoir? Germinal? Un moins connu, comme le docteur Pascal? Finalement, j’ai choisi un titre qui ne eut qu’intéresser les lectrices de ce blog et en particulier celles qui courent les grands magasins!

Le livre : Au bonheur des Dames (tome 11 des Rougon Macquart), d’Émile Zola, première édition en 1883 (lu en livre de poche n° 228, 1979, 504 pages 😉 Si vous avez la flemme de le relire, vous pouvez le télécharger sur ce site de littérature audio (c’est un site gratuit d’une association qui veut faire partager la littérature): il y en a pour un peu plus de 17h en tout, mais vous pouvez l’écouter chapitre par chapitre sur votre MP3!

L’histoire : de 1864 à 1869, sous le Second Empire, dans un Paris en pleine restructuration (avec notamment le percement des grands boulevards). Après la mort de sa mère puis de son père, Denise Baudu quitte sa Normandie pour s’installer à Paris, où l’a invité son oncle, qui possède une petite boutique de « nouveautés ». Elle prend donc le train avec ses deux frères, Jean et Pépé. Mais très vite, il lui faut survenir à leurs besoins, la boutique de son oncle connaît des difficultés, concurrencée par l’émergence des grands magasins. Fascinée par l’un de ceux-ci, Au bonheur des Dames, sur les grands boulevards, elle réussit à s’y faire embaucher. Mais le travail des vendeuses est pénible, le patron, un vrai tyran… Denise, qui vient de sa Normandie, a du mal à s’intégrer. Elle est cependant remarquée par le directeur, Octave Mouret. Très vite (il fait tout vite, agrandir sa boutique jusqu’à en faire un grand magasin, tuer le petit commerce du quartier), il souhaite l’épouser et lui donner la seconde place dans la direction du magasin. Venant du même milieu que les employés, sera-t-elle plus humaine avec eux?

Mon avis : Le débarquement à la gare Saint-Lazare et la description des Grands Magasins du boulevard Hausmann (même si les modèles de Zola sont le Bon Marché et les Grands Magasins du Louvre, devenus la Samaritaine avant qu’elle ne ferme il y a quelques années), ne dépayseront pas certaines d’entre vous, même s’ils ont vieilli depuis… la société de consommation naissante vaut de relire ce grand Zola! Tout y est déjà, l’achat m’as-tu-vu (pas pour une rollex, mais c’est pareil…), l’exploitation des vendeuses… et la lutte du petit commerce de proximité face aux gros nouveaux requins (les grands magasins, transposez aujourd’hui comme vous voulez). À lire ou relire absolument!

Pour aller plus loin : je vous conseille d’aller voir la très belle exposition virtuelle réalisée par la bibliothèque nationale de France.

11 réflexions au sujet de « Au bonheur des Dames de Zola »

  1. Amaryllis

    Comme tu le dis les Rougon Macquart sont intemporels… il suffit de les transposer pour leur redonner toute leur actualité… et quelle force dans les situations et les détresses q’ul dépeint  ! Tiens , tu me donnes envies de m’y replonger.

    Répondre
  2. flo

    J’aime beaucoup beaucoup Zola, ils sont tous-là et  » Le bonheur  des dames  » est parmi mes préférés.

    On a demandé de choisir un classique au club …

    Répondre
  3. josiane21

    le bonheur des dames est mon livre préféré et,comme le seigneur des anneaux,je relis ces livreqs au moin deux fois par an lorsque la nostalgie ou le moral ne se trouve pas au R.V.  REVER c’est ce qui permet de se tenir debout

    Répondre
    1. Véronique D

      Bah, si tu n’accroches pas, tente autre chose! Je viens de finir de trier mes photos pour le défi APN, programmé demain matin… je n’avais pas eu le temps hier… en plein boulot préhistoire!

      Répondre
  4. No

    Il est sur ma liste « à lire un jour » depuis fort longtemps, et tu me confirmes avec cet article que c’est un must…Quelqu’un aurait du temps à me vendre???

    Répondre
  5. brodi28

    Coucou, je suis l’amie de Vinvella, je visite ton blog avec bcp de plaisir . Je peux te dire que celivre je l’ai lu au moins 3 x en étant plus jeune, j’aime bcp Zola . C’ets un super livre, j’aime bcp aussi Germinal d’un style complètement différent, ça va de soi :

    Merci pour ce beau partage de lecture

    Amitiés de Brodi28

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *