Le grand retournement de Gérard Mordillat

Affiche du film Le grand retournement de Gérard Mordillat

Il me reste encore à vous parler de quelques films vus dans le cadre du festival Télérama 2013 (dont la plupart des films ne sont plus à l’affiche), mais je suis allée voir samedi dernier avec des amis bordelais Le grand retournement de Gérard Mordillat, je vous en parle d’abord…

Le film : de nos jours dans une usine abandonnée.Un groupe de banquiers, au bord de la faillite à cause de la crise des sub-primes demandent à l’État de les aider… traders, banquiers, conseillers, journalistes, politiques se trouvent emporter dans une tourmente où personne ne semble maîtriser grand chose…

Mon avis : de grands acteurs (dont Jacques Weber, François Morel et Édouard Baer) au service d’un texte écrit en alexandrins par Frédéric Lordon pour le théâtre. Réussir à faire rire en alexandrins de la crise économique, c’est plutôt fort… En revanche, heureusement que le film est assez court (1h17), sinon, on finirait par se lasser de cette forme de narration, une fois les jeux de mots épuisés, d’autant que le décor est assez limité, une usine désaffectée, ses murs blancs en guise de tableau noir pour dresser des constats, prendre des notes… Le texte, ciselé, vaut vraiment d’aller voir ce film!

3 réflexions au sujet de « Le grand retournement de Gérard Mordillat »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *