Nouvelles sur ordonnance de Denis Labayle

Couverture de Nouvelles sur ordonnance de Denis LabayleUn livre qui m’a été envoyé par Zazimuth. il y a déjà un moment… Elle l’avait reçu dans le cadre d’une opération masse critique de Babelio  (elle en a parlé ici). A mon tour, je peux le faire circuler, s’il intéresse quelqu’un..

Le livre : Nouvelles sur ordonnance, de Denis Labayle, éditions Dialogues, 2013, 151 pages, ISBN 9782369450214.

L’histoire : un recueil de dix nouvelles dont le narrateur est un médecin qui rapporte diverses relations avec ses patients, praticien hospitalier parisien. Il s’ouvre par Le mensonge amoureux, le médecin d’abord troublé par une patiente impertinente d’une vingtaine d’années, qui s’avère avoir un grave cancer et que l’on suit au fil de sa maladie, invasion de la chambre par ses amis de banlieue, opération, traitements éprouvants. Dans Le secret du père Jérôme, il est à nouveau question de cancer, mais cette fois d’un ami perdu de vue depuis vingt ans, mais plus que de la maladie, il est ici question du passé des deux hommes et d’un enfant secret… Au fil des nouvelles, vous trouverez aussi une médecin en burn-out (La dérive), un condamné qui sauve un enfant par le don d’un lobe de son foie (Le repenti), l’infarctus du voisin de la maison de campagne (Le jour du 14 juillet), un vieux couple de sans domiciles fixes pour lequel le médecin va découvrir un inhumain centre de séjour (La révoltée des quatre saisons), encore un cancer pour cette femme soumise à son mari entrepreneur (L’inquiétant M. Kervel), le choc des cultures avec la togolaise Célestine (Le ventre de Célestine), l’aide à un ami alcoolique (Bistrot), un cancer qui mène à un grand concert (Docteur Schumann).

Mon avis : Merci à toi, Zazimuth, pour ce livre qui m’a bien plu… et n’hésitez pas à lire son article. Des nouvelles de longueurs variables, de quelques pages à une trentaine de pages, qui sont le reflet de la carrière d’un médecin, de ses amitiés, de ses relations avec ses patients. Il y est aussi question d’éthique, d’adaptation au monde différent de certains patients, du sors réservé aux SdF dans des lieux qui n’ont pas beaucoup évolué depuis les hospices médiévaux, à commencer par le manque d’hygiène et l’éloignement de la ville. Des nouvelles souvent graves, parfois drôles, toujours empreintes d’humanité… à découvrir absolument!

4 réflexions au sujet de « Nouvelles sur ordonnance de Denis Labayle »

  1. zazimuth

    Contente que ces nouvelles te plaisent aussi. Je suis en train de lire « La maladie de Sachs » de Martin Winckler dont j’avais adoré « Le choeur des femmes » et une nouvelle « Le cahier de transmission » il y a longtemps. J’ai été un peu déroutée par la forme au départ mais je pense que c’est un aperçu intéressant du quotidien d’un médecin.

    Répondre
    1. Véronique Dujardin Auteur de l’article

      La maladie de Sachs, je l’ai lu il y a des années, lors de sa sortie… j’aimais bien aussi les chroniques matinales qu’il tenait sur France Inter… ça fait longtemps aussi! (PS: je viens de vérifier… très longtemps même, c’était en 2002-2003!)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *