Je suis Charlie…

Je suis Charlie, hommage aux journalistes et dessinateurs de Charlie Hebdo… que dire de plus? Bernard Maris est, était, celui que j’entendais le plus, sur France Inter, avec le débat économique du vendredi avec Dominique Seux, un débat toujours intéressant… Cabu, je ne ratais jamais le Beauf et, depuis quelque temps, son fils aux oreilles pointues chaque semaine en page 7 du Canard Enchaîné, que j’allais lire immédiatement après la une, ni ses dessins au fil des pages du Volatile. Je ne prenais pas chaque semaine Charlie Hebdo chez la buraliste, c’est elle qui m’a annoncé l’attentat hier à midi et demi, quand je me suis arrêtée prendre Le Canard, justement. Je feuilletais presque toujours Charlie Hebdo à la médiathèque, aimais (pas toujours) les propositions de Cabu, Charb, Wolinski, Tignous et Philippe Honoré, leurs impertinences qui ne laissaient pas le lecteur indifférent. L’équipe de Charlie Hebdo était toujours très présente au festival international de la Bande dessinée d’Angoulême, Wolinski notamment, grand prix en 2001… En 2006, après les caricatures de Mahomet, le festival avait tenu à exprimer tout son soutien à Charlie Hebdo. Le rôle des caricatures et du dessin de presse, du journalisme de presse, il en fut longuement question lors des assises de la Presse en 2012 à Poitiers, au cours de la mémorable soirée animée par Plantu le jour anniversaire des 40 ans de son premier dessin à la une du Monde, où il parla abondamment de Cartooning for Peace, l’association qu’il a co-créée pour la liberté d’expression des dessinateurs de presse du monde entier, en montrant des dessins de tous ceux qui sont menacés ou ont été blessés voire tués pour leurs dessins. La liste s’est cruellement allongée avec cinq d’entre eux tués et un blessé (Riss). Ne les oublions pas, pour une presse libre, contre tous les intégrisme. Si les journalistes de Charlie et leurs amis (les grands titres de la presse française ont proposé hier une aide technique et matérielle) arrivent à sortir une édition la semaine prochaine ou plus tard, ne laissons pas le titre mourir avec la plus grande partie de sa rédaction, achetons-le massivement et durablement [j’ai depuis pris un abonnement pour deux ans].

Une pensée pour les 12 tués (les dessinateurs Cabu, Charb, Wolinski, Tignous et Philippe Honoré, les chroniqueurs Bernard Maris et Elsa Cayat, le correcteur Mustapha Ourad, Michel Renaud, invité de la rédaction, deux policiers, Franck Brinsolaro, chargé de la protection de Charb, et Ahmed Merabe, ainsi qu’un agent d’entretien, Frédéric Boisseau), les blessés (dont Riss, dessinateur, Simon Fieschi, webmaster, et les journalistes Philippe Lançon et Fabrice Nicolino, ainsi que deux policiers), leurs familles et leurs proches.

Voici l’adresse OFFICIELLE pour faire des des dons à Charlie, géré par la caisse des dépôts www.jaidecharlie.fr

Vous pouvez aussi vous abonner

et bien sûr participer aux rassemblements citoyens.

PS: Le Petit Quotidien a mis en ligne son dernier numéro en accès gratuit, pour aborder la question avec vos enfants…

PPS: voir le premier dessin de Dilem, Dieu est humour, caricaturiste algérien lui-même menacé, qui avait échangé pris la une du monde à la place de Plantu pendant une semaine en 2012 (qui dessinait cette semaine là pour lui dans le journal algérien francophone Liberté)

PPPS: aux victimes précédemment citées, il convient d’ajouter Clarissa Jean-Philippe, policière municipale stagiaire abattue jeudi 8 janvier à Montrouge, et les quatre victimes juives du supermarché casher (Super Cacher) de Vincennes, Yoav Hattab, Philippe Braham, Yohan Cohen, François-Michel Saada, exécutées le vendredi 9 janvier. Les terroristes ne seront pas mentionnés ici.

Article du 7 janvier 2015, mis à jour quotidiennement jusqu’au 10 janvier.

11 réflexions au sujet de « Je suis Charlie… »

  1. Maryse

    « Mourir pour des idées » a chanté Georges Brassens….
    Il n’y a pas de mots pour ce qui s’est passé hier.
    Je ne suis pas lectrice habituelle de Charlie Hebdo (pas trop fan) mais fan de liberté! Et celle de la presse en particulier.

    Répondre
  2. Dane

    Je ne lisais pas Charlie Hebdo, je n’étais pas d’accord avec leurs caricatures sur la religion parce que je n’aime pas trop qu’on se moque de n’importe quelle religion, mais je ne m’attendais pas à une telle barbarie au nom de la religion. Ça nous ramène à des siècles en arrière, nous n’allons pas revenir à ces temps là, nous avons évolué (tout au moins je le croyais)
    On a payé cher notre liberté on ne laissera personne le droit de nous faire taire.
    Je suis CHARLIE

    Répondre
  3. Mariette

    Je feuilletais quelquefois charlie hebdo, il faut savoir rire de tout c’est le plus important et c’est une preuve de liberté. Les dieux doivent etre outrés qu’n leurs noms on égorge et on tue. Je suis CHARLIE

    Répondre
  4. mamazerty

    on l’est depuis hier au moins, Véronique…pourvu que les raccourcis faciles et les amalgames ne conduisent pas les uns ou les autres vers d’autres extrémismes du quotidien….

    Répondre
  5. Luna

    Moi je vais m’abonner. Charb me faisait bien marrer (parfois très très jaune) et Cabu, c’est toute mon enfance… Cabu… Merde, Cabu… Ca me paraît encore totalement irréaliste.

    Répondre
  6. Monique

    Quand j’ai entendu ça à 11 h 30, je n’ai pas réalisé tout de suite et quand j’ai entendu que Cabu, Wolinski étaient morts, j’ai eu une boule au ventre. Je n’aimais pas toujours leurs dessins mais je les voyais régulièrement ds mon journal quotidien et c’est toute la liberté de la presse qui est attaquée. Bien sûr je me suis abonnée. Quant au Petit Quotidien il est génial (ma classe était abonnée au Quotidien et on discutait tous les jours des articles. Bonne nuit !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *