Un pied au paradis de Ron Rash

Couverture de Un pied au paradis de Ron Rash pioche-en-bib.jpgVoici le dixième livre que j’ai lu dans le cadre du challenge du 1 % rentrée littéraire 2009, organisé par la Tourneuse de page, et qui prévoit de lire et chroniquer d’ici juillet 2010 au moins 7 livres. J’ai emprunté ce volume à la médiathèque.

Le livre : Un pied au paradis, de Ron Rash, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Isabelle Reinharez, éditions du Masque, 262 pages, 2009, ISBN 9782702434017.

L’histoire : en août 1952 (indices, le coup d’État de Batista à Cuba, la sortie de Chantons sous la pluie au cinéma… et un vieux calendrier vers la fin du livre), à Oconee, un comté rural au sud des Appalaches. Les habitants de la vallée sont inquiets, la compagnie d’électricité Carolina Power rachète peu à peu tous les terrains de la vallée pour construire une retenue d’eau, un immense lac qui va recouvrir les fermes et les champs. Mais le shérif Will Alexander a un autre souci. Holland Winchester, un mauvais gars qui cherche la bagarre dans les bars, a disparu, d’après sa mère qui accuse le voisin. Elle a entendu un coup de feu plus tôt dans la journée, et soupçonne son fils de fréquenter la voisine. En effet, son mari est réputé stérile et l’épouse est maintenant enceinte, son fils ne peut qu’être le père. Mais après deux jours de fouilles, rien, que s’est-il passé, a-t-il disparu, a-t-il été tué ? Et dans ce cas, où est passé son cadavre ?

Mon avis : j’ai beaucoup aimé ce récit avec un mode de narration original, qui donne la parole successivement au shérif, à la voisine, au voisin, puis plus tard au fils et à l’adjoint du shérif. Un très beau tableau de la vie pauvre dans cette campagne reculée, les ragots à l’église, la sage-femme, la « sorcière » ou « guérisseuse », la culture du maïs, du tabac et des choux suivant des méthodes qui relèvent plus du jardinage, les nuisibles (buses, vers qui attaquent les cultures, serpents)…

2 réflexions sur « Un pied au paradis de Ron Rash »

  1. chathelin

    coucou je suis Chathelin et j’ai vu ton com chez Cath  NONNNNNNN , j’ai honte mais c’est la troisième fois que nous allons à Moissac et je n’ai pas visité le cloître  Nous y retournons fin juillet et là j’irai le visiter c’est sûr  amitiés de valérie 

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *