Mon parcours du combattant pour LE vaccin…

Mon bordereau de vaccination Petit retour en arrière… Il y a un mois, je me suis fait vacciner pour la grippe saisonnière. Là, mon médecin traitant ne semblait pas trop chaud pour le vaccin de la grippe A (H1N1). Entre temps, mon endocrino et un ami médecin me disent que si, dans mon cas, il faut vraiment le faire… Bon, j’attends patiemment mon bon de vaccination, puisque la ministre de la santé a dit que c’était bien organisé… Mardi, je croise mon ami, petit dialogue…
– Alors, t’es vaccinée ?
– Ben non, j’ai pas reçu le bon!
– Tu devrais te renseigner, pour mes patients ALD hors liste, ça m…e un peu… Tu sais, il y a pas mal d’écoles fermées sur Poitiers, le virus court, évite le bus, les supermarchés…

Le bus, OK pour aller au bureau, à pied, pas de problème, mais aujourd’hui, j’ai bien été obligée de le prendre… et de patienter dans des salles d’attente bondées (enfin, au centre de vaccination, un couloir), pas idéal pour éviter les gros crobes.

ALD (affection de longue durée) hors liste, c’est moi… Je décide donc de me renseigner… Je suis gérée en sécurité sociale par ma mutuelle de fonctionnaires (la MGEN), mais elle a passé le fichier pour la vaccination à l’assurance maladie. Mardi soir, direction donc Ameli, le site de l’assurance maladie, bonne surprise, ce site est bien fait, et il y a un formulaire de contact en ligne, avec promesse de réponse sur 72h, ça me va… En plus, dès mercredi matin, j’ai une réponse personnalisée, qui me permet d’aller faire éditer sur place un bon de vaccination, il faut juste que j’apporte ma carte Vitale, son attestation (car je ne suis pas gérée par la CPAM), ma carte d’identité. Par précaution, je prendrai aussi mon certificat d’ALD. Mercredi midi, je vérifie, je n’ai pas d’attestation Vitale à jour, la mienne est juste un peu périmée… J’essaye sur mon compte en ligne d’éditer cette foutue attestation, je ne trouve pas. J’appelle le centre d’appel de la MGEN, il me faudra 7 minutes (avec un super disque qui m’a répété une dizaine de fois le même message de propagande, agaçant) pour que l’on me réponde et promette de m’en poster une en urgence. Jeudi midi, j’ai la possibilité de passer à la CPAM, un quart d’heure de bus (n° 8, le 4 aurait aussi été possible), et… une heure d’attente (pourtant, c’était l’heure creuse d’après le site de l’assurance maladie). Trois minutes après, une dame très gentille, très compétente, m’a édité mon bon, mon cache de carte vitale périmé lui allait… Retour au bureau à 14h. Au fait, c’est quoi les horaires des centres ? Ils sont censés être sur le site de la préfecture de la Vienne, allez voir, vous verrez la difficulté, sur la page, c’est l’avant dernier fichier sans titre « télécharger le fichier », et pas les fichiers avec titre… et surtout pas le plan de vaccination dans le département. Ils sont nuls, à la préfecture, surtout qu’il y a le nom des centres, mais pas les adresses (signalé par plusieurs personnes au maire, le fichier a un nom le 27 novembre au matin, mais toujours pas les adresses précises des centres). Pour les horaires, galère, l’ancien gymnase de l’ASPTT, c’est mercredi et vendredi de 13h30 à 18h30, le centre de santé de Saint-Eloi, mardi et jeudi aux mêmes heures (PS: je suis allée vérifier, ça sera mieux la semaine prochaine). C’est gentil, mais il va falloir faire une demande pour partir plus tôt du bureau… Bon, l’ASPTT demain, ça m’irait, mais c’est où ? Comme ce n’est plus l’ASPTT, difficile de trouver l’adresse. Finalement, je la trouve sur le site de la ville de Poitiers… avec les horaires en clair, en plus. Je prends le plan de la ville, ouah, c’est loin. Vite, le plan des bus… Pas de bus… Je pourrais réserver une voiture Otolis, mais pour combien de temps ? Aïe, il va donc falloir aller à Saint-Eloi, mais sur le site de la préfecture, rien, aucun horaire pour la semaine prochaine. Je passe un coup de fil à la cellule Info grippe A mise en place par mon employeur… Je peux partir à 16h. Bon, je reprends le bus n° 8, 20 bonnes minutes, pas difficile de trouver le centre, c’est là où il y a la queue… Il y a aussi de grosses flèches jaunes inratables pour les automobilistes. Là, un vrai parcours m’attend, plein d’enfants et de bébés. 15 minutes de queue, le maire passe, il vient se rendre compte des difficultés pour demander au préfet d’ouvrir plus longtemps (et c’est possible pour l’autre centre de mettre une petite navette au terminus du bus ?). Je reçois un joli questionnaire, le mode d’emploi et la notice pour le vaccin Pandemrix, re-queue, passage chez le médecin, je n’aurai pas le Pandemrix mais le Panenza sans adjuvant (je n’ai pas eu sa notice, pas grave), re-queue, très courte cette fois, je passe avec les bébés, et là, re-queue plus longue pour l’enregistrement administratif avant la sortie. Le personnel et les volontaires étaient très gentils. Il faudrait mettre un peu plus de monde pour la sortie, les pauvres qui doivent remplir tous les formulaires à la main ne sont pas assez nombreuses (trois postes, alors qu’il y a 4 médecins et 4 ou 5 postes infirmiers). Dire qu’il y aura encore des gens pour saisir ces bordereaux… Il m’aura fallu une heure un quart pour faire toute la chaîne… Encore 35 minutes pour rentrer en bus (je suis allée jusqu’à chez moi, tant qu’à faire). Rappel ou pas ? Le médecin du centre de vaccination a dit que c’était probable pour ceux qui ont le vaccin sans adjuvant.

Allez, voyons le bon côté des choses, je suis allée me promener dans un quartier neuf où je ne vais presque jamais, j’ai enfin vu le superbe lycée Kyoto (lycée hôtelier construit en HQE, ouvert cette année), en vrai, découvert les joies de la sécu et mesuré la chance d’être gérée en sécu par ma mutuelle !

23 réflexions au sujet de « Mon parcours du combattant pour LE vaccin… »

    1. Véronique D

      Ce n’était pas une forte envie du vaccin, mais je ne peux pas prendre le risque d’avoir la grippe, A ou autre… ni aucune maladie avec forte fièvre, pas sûr que mon organisme accepte, en tout cas, hospitalisation obligatoire, si je peux éviter, c’est mieux. Avec le vaccin sans adjuvant, il faudra sans doute un rappel…

      Répondre
  1. mlafeeclochette

    çà a parfois l’air d’être une vraie galère, moi j’ai eu du bol j’ai reçu le papier sans avoir besoin de réclamer, ce qui ne m’a pas empêchée d’hésiter bien que mon médecin soit pro-vaccin…..
    mais la question me taraude, a-t-on eu raison de se vacciner, ne va-t-on pas se choper une saleté de maladie en plus

    Répondre
    1. Véronique D

      Pour moi, je ne peux pas me permettre d’avoir une maladie avec une forte fièvre, car mon hypothalamus ne gèrera pas forcément bien… Comme il y a une composante auto-immune à ma maladie, j’ai eu le vaccin sans adjuvant sans demander…

      Répondre
  2. petite fée nougat

    quel parcours!!!! j’ai reçu mon bon de vaccination (maman de jeune enfant) ainsi que pour mes trois pépettes… je ne crois pas que j’irai me faire vacciner. Ma mère qui a une myasthénie (une maladie autoimune dans laquelle dés qu’elle est en contact avec un virus ou bactérie produit des anticorps en si grand nombre qu’elle est paralysée): elle a demandé à son médecin spécialisé qui lui a déconseillé de se faire vacciner . mon médecin aussi n’est pas trop chaud…. et moi je suis trés peu vaccin.

    chez nous il y a pas encore d’école fermée, pas de bus, et je crosi pas qu’il y ait eu des cas dans le village

    touchons du bois

    Répondre
    1. Véronique D

      J’ai suivi une formation à l’Inserm avec des immunologistes il y a quelques semaines… Moi aussi, j’ai une maladie auto-immune. Le problème, c’est que nous prenons du « soi » pour du « non-soi » (agresseur), mais c’est lié à des formes proches d’antigènes. Dans nos cas, c’est au médecin spécialiste qui nous suit de dire s’il faut y aller ou pas… Peser le rapport bénéfice/risque. Le risque incluant le risque de croiser le microbe (d’où limiter les lieux publics etc.) et les conséquences de celui-ci.

      Répondre
  3. petite fée nougat

    en fait comme ma maman ne peut pas sortir de chez elle car elle eput se paralyser à tout moment, elle est plus en sécurité à la maison que courir aprés le vaccin. De plus, notre centre le plus proche est à 40km de chez nous, il lui faudrait donc un taxi spécialisé: impossible

    et puis chez nous, ps de cas encore, je pense que si un ca sapparait, ma maman ne prendra plus mes filles chez elle pour ne pas attrapper le virus

    Répondre
  4. milkinise

    Et ben, un vrai parcours du combattant dis donc
    Moi aussi j’attend mon bon en tant que professionnelle de santé (enfin futur) vu que je suis en stage en pharmacie dès janvier. Mais les pharmaciens sont tout au bout de la chaine (???) pour le vaccin donc c’est pas pour tout de suite
    Bises
    Annelise

    Répondre
  5. jardin zen

    tous ces « tracas » et itin’errances..ça doit déjà bien fatiguer..mais je comprends que pour toi ce soit vital..
    les technocrates font encore preuve d’incompétence,avec leurs stratégies de dernière minute..qu’arriverait-il en cas d’épidémie grave et soudaine..??
    depuis qu’un certain nuage n’a pas passé nos frontières,j’ai définitivement décidé de ne plus croire les  politiques…je fais comme toi,je me renseigne auprés de gens de confiance..
    prends soin de toi ..et vive le grand air au jardin

    Répondre
  6. Callophrys

    quelle galere!!! en ce qui me concerne je n’irai pas me faire vacciner…je suis allergique et de plus je suspecte un debut de maladie auto immune…ma mere en a une ,dont 1 de mes symptomes …alors prudence…pas envie de reveiller ou d’aggraver quelque chose qui sommeille encore un peu…
    par contre ma fille ,elle,je vais la faire vacciner….A contre coeur mais je m’en voudrais qu’elle attrappe cette grippe et que ce soit grave ou pire….Et comme son pere est plutot partant…difficile…notre propre peau ce n’est  deja pas simple de  se decider mais celle de ses enfants….

    Répondre
    1. Véronique D

      Ma maladie est aussi d’origine auto-immune. Il faut que tu en parles avec ton immunologue, cela dépend des cas, mais dans certains cas, il est encore plus dangereux de croiser la grippe que de faire le vaccin (sans adjuvant en tout cas).

      Répondre
  7. michel valière

    Quel Buzz ! Alors nous (avec mme) qui sommes déjà avancés en âge et qui flirtons de très près avec la septième dizaine, nous avons été dès le 22 sept (oui) vacciné de la grippe saisonnière. mais dans la première décade d’octobre nous avons attrappé ce que notre toubib a appelé une grippe. Michèle d’abord, et 36 h. après, bibi. Doliprane, toplexil, physiomer…5/6 jours misérables. Nous avons demandé au médecin quelle grippe ? Si c’était une grippe? nous avions attrapé. « Pas de pb, c’est la A(H1N1.).. waouh. Comment le savez-vous ? Réponse : il nous présente une représentation cartographique de l’épidémie en France, ou la plage orange correspondant au département est indexée: A (HINI).
    Il paraît que de temps en temps, il se fait des analyses et le redressement statistique plaide en faveur de cette détermination…
    C’est une approche « savante » de cette épidémie. Dont acte. Et nous n’avons pas reçu de bon de vaccination dont, je pense nous ne serions que faire sinon le mettre eu musée des souvenirs personnels…
    Amitiés, et Bon courage, véronique.

    Répondre
  8. dianou

    bonjour, hé bien, tu as une grand confiance en tes amis toubib toi ! Moi je ne suis pas rassurée , ce vaccin a été mis trop rapidement sur la france, pas de vrais essais clinique pas de tests préléminaires ! ne risque t’il pas de créer des problèmes dans l’avenir ? je me pose peut être trop de questions ! mon médecin est contre ! Alors ???bisous dianou

    Répondre
    1. Véronique D

      Pour qq en bonne santé, je ne sais pas, pour moi, le rapport bénéfice/risque penche nettement en faveur du vaccin. celui sans adjuvant est idéntique à celui ed la grippe saisonnière, à part l’antigène bien sûr… Quant à celui avec adjuvant, il a été testé depuis deux/trois ans dans le cadre d’une préparation à la vaccination de la grippe aviaire H5N1. Et tu sais, il n’a pas été fabriqué plus vite que le vaccin de la grippe saisonnière, c’est chaque année en qq mois que des millions de doses sont produites.

      Répondre
  9. cathdragon

    un vrai parcours du combattant !
    Je ne me ferai pas vacciner et je viens de refuser la vaccination de mon fils au collège…. un véritable cas de conscience …. j’espère avoir pris la bonne décision, l’avenir me le dira…. cath

    Répondre
  10. Zazimuth

    Pour un truc dont on nous parle depuis des mois, je trouve en effet (à lire les commentaires sur différents blogs) que c’est franchement n’importe quoi au niveau organisation !!! J’espère au moins qu’avec ça tu es bien protégée.

    Répondre
    1. Véronique D

      Il faut 2 à 3 semaines pour fabriquer des anticorps, et sans doute un rappel et encore une dizaine de jours pour une efficacité maximale (vaccin sans adjuvant chez qq qui a un pb d’auto-immunité). Je vais rester loin des leiux trop fréquentés…

      Répondre
  11. dianou

    coucou ta réponse m’intrigue !
    Pourquoi les médecins qui sont quand même au courant de ces vaccins et qui plus est vaccinent leurs patients eux même , ne sauraient pas que le vaccin existe depuis trois ans ?
    Pour les adjuvants, ok, les labos se sont servis d’adjuvants ayant déjà été testés dans des vaccins anti gripe antérieur ! Mais pour le produit actif? N’y a t’il pas de risques sur l’avenir comme en a produit   dystilbène en sont temps ?
    Moi je reste méfiante, j’ai beaucoup de connaissances dans le milieux médical , et il y a quand même une forte quantité d’employés des hopitaux qui ne se feront pas vacciner! J’ai fais carrière dans ce monde là, alors qui faut t’il croire ? les amis ? les politiques ? les médiaS ! gros bisous dianou

    Répondre
    1. Véronique D

      Ce qui peut poser problème dans le vaccin contre la grippe A (H1N1)2009, c’est l’adjuvant, jamais utilisé à grande échelle (sauf sur les soldats pendant la guerre du golfe). Pour l’antigène, la partie du virus retenue pour obtenir l’immunité, certes il est nouveau, mais c’est le cas CHAQUE ANNEE pour la grippe saisonnière… Et dans le vaccin de la grippe saisonnière, il y a 3 virus différnets ciblés chaque année… Et pas plus testés avant la mise sur le marché, sauf si c’est une variante qui revient d’une année antérieure. Le processus de sélection de l’antigène est bien maîtrisé. 

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *