Marguerite de Valois par Badiou de la Tronchère à Angoulême

Angoulême, statue de Marguerite de Navarre par Badiou de la Tronchère, 1, vue de loin Près de l’hôtel de ville d’Angoulême, qui sert de fond à cette photographie (qui date de l’hiver dernier) se tient la statue de Marguerite de Valois… Juste après l’angle au fond à gauche se trouve le monument aux mobiles de la Charente dont je vous ai déjà parlé.

Angoulême, statue de Marguerite de Navarre par Badiou de la Tronchère, 2, vue de près, de face La voici de plus près… Inutile de vous dire qu’ici, on l’appelle plutôt Marguerite d’Angoulême, elle est née ici le 11 avril 1492 (et morte le 21 décembre 1549 à Odos-en-Bigorre), on l’appelle aussi Marguerite d’Alençon (elle avait épousé en premières noces le duc d’Alençon Charles IV) ou encore Marguerite de Navarre (veuve, elle épouse en secondes noces en 1527 Henri II d’Albret, roi de Navarre)… C’est la sœur aînée du roi François Ier, elle est la mère de Jeanne d’Albret qui sera reine de Navarre et mère du futur Henri IV. Marguerite d’Angoulême est surtout très importante dans son rôle de protectrice des arts et des artistes et surtout des écrivains, femme de lettres elle-même (connue surtout pour L’Heptaméron, mais elle a écrit de nombreux poèmes), et dans la propagation des idées de la Réforme protestante. En 1525, elle participe aux négociations avec Charles Quint pour la libération de son frère François Ier après la défaite de Pavie.

Angoulême, statue de Marguerite de Navarre par Badiou de la Tronchère, 3, la signature et1871 La statue en marbre est l’œuvre de « Badiou de la Tronchère 1871 », c’est ce que dit la signature sur le socle.Il s’agit de [Jacques Joseph ] Emile Badiou de la Tronchère, né en 1826, au Monastier en Haute-Loire, mort en 1888 au Puy-en-Velay. Je vous en reparlerai pour la statue de Valentin Hauy, fondateur de l’institution des jeunes aveugles.

Angoulême, statue de Marguerite de Navarre par Badiou de la Tronchère, 4, deux vues de trois quarts Marguerite de Valois est représentée debout. Vêtue d’une très longue robe à longues et larges manches en partie repliées sur elle-mêmes, elle porte sous sa main gauche un livre, porte sa couronne de reine de Navarre et un joli collier.

6 réflexions au sujet de « Marguerite de Valois par Badiou de la Tronchère à Angoulême »

  1. dianou

    bonjour ma belle, me revoila, on rentre de tourraine visite des chateaux et arrivée chez toi , le sujet ne dépayse pas hihihihi on a entendu parler des rois et reines pour un bon moment ! j’espère que tu va bien , on a ramené la creve !!! plus habitués a l’air plus humide ! bon je file lire tes articles passés ne me répond pas j’ai encore et toujours la page erreur 403 qui s’ouvre i j’essaye  de lire les réponses et pas de nouvelles d’OB je ne sais que faire ! bisous dianou 

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *