Les peintures de la chambre de commerce de Poitiers

Poitiers, les peintures de l'ancienne chambre de commerce de Poitiers, 1, la signature de Lejeune Vous vous souvenez de l’ancienne chambre de commerce rue du Marché, avec des sculptures de Raymond Emile Couvègnes (1935) ? Je n’avais pas osé photographier la rotonde d’entrée, qui n’est pas visible de la voie publique, mais comme la porte est toujours grande ouverte, j’ai finalement décidé de vous en faire profiter… Elles sont signées de Henri-Pierre Lejeune (H. Lejeune dans l’angle inférieur gauche du panneau face à l’entrée), un peintre que je n’ai pas retrouvé ailleurs, sauf comme enseignant de l’école des beaux arts de Poitiers… Peut-être que l’un des lecteurs de ce blog pourra m’en dire plus… [PS : voir d’autres œuvres en fin d’article et en commentaires].

Poitiers, les peintures de l'ancienne chambre de commerce de Poitiers, 2, le panneau gauche L’ensemble est composé de trois panneaux peints dans un style art déco à tendance communiste (euh, peut-être pas dans les tendances d’une chambre de commerce, mais éloge du progrès…) et coloniale au mauvais sens du terme (enfin, ça, c’est mon avis personnel). Plaçons nous face à l’entrée… Sur le panneau gauche, l’apologie des transports (importants pour le commerce), un train et un autocar attendant derrière le passage à niveau, des pylônes pour la fée électricité, et deux personnages qui regardent le tout derrière la haie.

Poitiers, les peintures de l'ancienne chambre de commerce de Poitiers, 3, le panneau central Le panneau central, c’est là que ça coince un peu pour moi… Sur la gauche, une usine avec ses sheeds (toits à pente douce d’un côté et plus forte de l’autre, qui permet un meilleur éclairage des ateliers) et une grosse grue. Au centre, une femme (allégorie, à cause de son vêtement à l’Antique, de son sein dénudé, de sa position bras à l’horizontale) semble protéger de ses mains un ouvrier blanc qui donne la main à un bûcheron noir, placé près de grumes et d’une forêt tropicale luxuriante.

Poitiers, les peintures de l'ancienne chambre de commerce de Poitiers, 4, le panneau droit Sur le panneau droit, le transport maritime. Un gros cargo et son annexe cohabitent avec de petits bateaux à voile.

PS: le numérisation de la presse locale de la Vienne m’a permis de rassembler quelques informations complémentaires…

– en juin 1933 : exposition de 8 peintures à l’huile (paysages de la Vienne et de Poitiers) au magasin Ségeron-Fayoux. Voir l’article paru le mercredi 14 juin 1933 (60e année illisible, n° 163) dans L’avenir de la Vienne (vue numérisée n° 33).

18 réflexions au sujet de « Les peintures de la chambre de commerce de Poitiers »

  1. Dane

    J’ai cherché dans les livres de peintures de mon mari, j’ai rien trouvé. Sur internet j’ai trouvé Henri Lejeune peintre et céramiste bruxellois ?????

    J’aime pas trop ces fresques mais c’est bien de les connaître. Merci

    Répondre
  2. Amaryllis

    C’est drôle, il y a une poste à Reims, dans une rotonde également qui a le même genre de déco. Elle est en resauration en ce moment mais il faudrait que je me renseigne… la ressemblance est troublante.. Bonne semaine Véronique

    Répondre
  3. missclob

    Entre un AR  mer montagne petit connexion !

     Et dire que cette ville de Poitier est si riche architecturalement ……  Alors que  je nous  y sommes allés  pour voir les dinosaures du *futuroscope* …. nous avons fait rapidement (2 h de 17h à 19h )  le centre ville … un brin déçus je dois avouer ….. car je n’ai pas vu tout cela !!!!!

    Va falloir y revenir ….  

    Répondre
    1. jean claude s.corne

      j’arrive sur ce site par hasard , cherchant des infos sur Henri Pierre Lejeune . Ou peut on trouver cet opuscule sur ce pêintre ?

      merci a vous et bonne journée

      Répondre
    2. Julie Lejeune

      Bonjour,
      Je suis l’arrière petite fille de cet artiste ,que je n’ai pas connu et dont je connais très peu la vie. Je possède quelques toiles (dommage!! si j’avais su avant j’aurais pu vous aider à préparer l’opuscule).
      Puis-je encore trouver l’opuscule?
      Cordialement
      Julie

      Répondre
  4. Jean Charles

    Bonjour, heureux propriétaire d’une petite marine (« Soir à quiberon ») signée Pierre-Henri Lejeune, professeur aux Beaux-Arts de Poitiers, je serais très intéressé d’en savoir plus sur ce peintre.

    Merci d’avance pour les informations éventuelles.

    JC

    Répondre
  5. Maryse

    Les peintures de chevalet de Henri-Pierre Lejeune ont un style bien différent de ces peintures murales que je n’aime pas du tout. Cf celles du musée Sainte-Croix.

    Répondre
  6. Fyrag

    Bonjour

    J’ai retrouvé trace de ce peintre sur une carte postale du 9 juillet 1915 à Badonviller, pendant la guerre. Cela doit être son frère ou un parent qui lui écrit à Paris 9e au 54 rue Lamartine :
    « Cher Henri,
    Toujours en bonne santé, je suis heureux de te savoir de même. Merci de tab onne lettre et du mandat reçu. A bientôt de plus long détails. Bien à toi. Eugène. »
    Cordialement
    Fyrag

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *