L’ancienne fontaine du Trocadéro à Paris

Paris, l'ancien palais du Trocadéro, carte postale ancienne, 2, le palais depuis le pont L’ancienne fontaine du palais du Trocadéro avait été construite en 1878 pour l’exposition universelle de Paris. Elle a été détruite en 1935, comme le palais, pour laisser place à ceux que l’on voit aujourd’hui, inaugurés pour l’exposition internationale de 1937. Je vais donc vous montrer aujourd’hui des cartes postales anciennes…

Paris, l'ancien palais du Trocadéro, carte postale ancienne, 1, de la fontaine vers la tour Eiffel Juste dans l’axe, on voit la tour Eiffel…

Paris, l'ancien palais du Trocadéro, carte postale ancienne, 3, le palais et la fontaine Cette fontaine était entourée de quatre statues de bronze monumentales, dues chacune à un sculpteur différent.

Paris, l'ancien palais du Trocadéro, carte postale ancienne, 4, le palais et la fontaine

Si l’on se place face au palais, on peut voir autour du bassin, de gauche à droite sur cette photographie, le cheval à la herse de Pierre Rouillard, l’éléphant pris au piège d’Emmanuel Frémiet, le rhinocéros de Henri Alfred Jacquemart et le bœuf d’Auguste Cain (oui, le sculpteur des tigres chimères de l’hôtel de ville de Poitiers).

Paris, l'ancien palais du Trocadéro, carte postale ancienne, 5, le taureau Après 1935, ces sculptures se sont promenées… Le bœuf est devenu… un taureau et se trouve désormais à Nîmes, je n’en ai pas de photographie numérique personnelle… il faudra attendre que j’aille à Nîmes!

Paris, la sculpture de l'ancien palais du Trocadéro devant le musée d'Orsay Quant aux trois autres, ils sont installés depuis 1985 sur le parvis devant le musée d’Orsay, je vous les montrerai un par un lors des prochains samedis… Voir le cheval à la herse de Pierre Rouillard, l’éléphant pris au piège d’Emmanuel Frémiet, le rhinocéros de Henri Alfred Jacquemart.

6 réflexions au sujet de « L’ancienne fontaine du Trocadéro à Paris »

    1. Véronique D

      Ce palais a été détruit, remplacé par un autre qui a également son histoire depuis 80 ans, il faut laisser évoluer les villes… Seule une reconstitution virtuelle pourrait être envisagée, et encore, pas sûre qu’il y ait suffisamment de documents pour une restitution complète…

      Répondre
  1. Danderpijar

    Non, ce palais a trop lontemps régné sur le paysage parisien pour disparaître si facilement.
    Bien sûr, en face de la Tour Eiffel seule une vue comme subliminaire en résiste à la disparition. Car l’ancien palais existe encore, certains regards exercés le voient toujours. Mais il y a mieux.

    Il existe une petite rue peu fréquentée qui monte le long de la colline de Chaillot. Pour qui la découvre, la récompense sera saisissante. Suivre patiemment cette rue, d’un pas lent, calme et mesuré. Elle débouche sur un angle de la place du Trocadéro assez inédit, où l’on a la surprise de voir l’ancien palais se dresser, intact. Il faut le voir pour le croire. Cela est proprement extraordinaire et très impressionnant.

    J’avoue que je suis assez souvent cette rue, et lorsque je découvre l’ancien palais (alors que je le pensais démoli depuis presque huit décennies) le coeur me bat très fort. Je reste à distance respectueuse, car le phénomène est plutôt effrayant. Pour l’instant la peur me défend d’approcher ; mais j’avoue qu’une intense curiosité me donne envie d’entrer dans l’ancien palais du Trocadéro.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *