Fraise et chocolat, tome 1, de Aurélia Aurita

Couverture de Fraise et chocolat, tome 1, de Aurélia Aurita pioche-en-bib.jpgLogo BD for WomenAprès avoir lu l’avis de Theoma, je suis allée sur mon compte à la médiathèque, tome 1 emprunté, tome 2 sans indication. Je mets une réservation sur le tome 1. Quelques jours plus tard, je reçois une alerte, livre bien arrivé. Je n’ai pas fait attention, il n’est pas à la médiathèque centrale mais dans celle du quartier de la Blaiserie. Je décide d’y aller, c’est une annexe que je ne connais pas. Surprise à l’entrée, mon sac sonne au détecteur… En fait, c’est que j’ai un livre de la médiathèque dans ce sac (j’en ai toujours un…), démagnétisé au centre-ville, mais il sonne dans les annexes, étrange! Puis j’ai droit à un accueil plus que froid et désagréable de la cerbère qui garde le bureau d’emprunt/réservation, visiblement, elle désapprouve mon choix de lecture… Quand je lui demande si le tome 2 est chez eux, car sa fiche en ligne est vide, elle m’aboie littéralement que le tome 2 a « un problème » (???) et n’est pas disponible. En ville, je suis toujours bien accueillie à la médiathèque, je trouve cet accueil glacial et réprobateur à la Blaiserie inadmissible. Surtout si c’est toujours cette personne qui est là, cela ne doit pas donner envie de lire dans cette annexe! Je n’y ai d’ailleurs du coup même pas parcouru les rayonnages. Un agent de bibliothèque n’a pas à être désagréable ni à juger du choix des lecteurs…

Le livre : Fraise et chocolat de Aurélia Aurita (scénario et dessin), éditions Les impressions nouvelles, 2006, 142 pages, ISBN 978-2-87449-009-5.

L’histoire : de nos jours sans doute, entre Paris et surtout le Japon. Une jeune dessinatrice de 25 ans est prise d’une passion amoureuse dévorante pour un homme plus âgé quelle, qui l’invite à un stage de dessinateurs au Japon.

Mon avis : une vision crue et tendre en même temps d’une passion amoureuse. Une BD érotique qui, comme le disait Theoma dans son avis, est « plus proche du roman graphique » (sans rien cacher des relations sexuelles dans tous les sens des deux protagonistes). Une première expérience réussie de ce genre de BD (sauf l’accueil à l’annexe de la Blaiserie du réseau de la médiathèque).

Logo top BD des blogueurs 2011 Cette BD sera soumise pour le classement du TOP BD des blogueurs organisé par Yaneck / Les chroniques de l’invisible. Mes chroniques BD sont regroupées dans la catégorie pour les BD et par auteur sur la page BD dans ma bibliothèque.

7 réflexions au sujet de « Fraise et chocolat, tome 1, de Aurélia Aurita »

  1. caroline

    je vais être vulgaire,,, mais votre agent d’acceuil est mal  BBBAIZZZZ..

    IL FAILLAIT LUI PRéter votre livre,,, c’est la mm chose quand j’emprunt un livre ,,,

    j’ai l’impression d’être fliqué,,et quand je demande ,,, un renseignement;; je sais à qui m’adressser,,,maintenant,, ouf mais quelle galère!!! avec ces agents de la fonction publique;;;

    Répondre
    1. Véronique D

      Côté médiathèque centrale, je n’ai jamais eu ce genre de souci… Il faut dire que je la fréquente bcp, soit pour le fond patrimonial pour le travail, soit pour des lectures assez variées… Bah, elle ne doit pas être loin de la retraite, mais ça ne doit pas favoriser la lecture publique dans cez quartier!

      Répondre
  2. Theoma

    un petit concombre monsieur l’agent d’accueil ? (je ne sais plus si le concombre est dans le 1 ou le 2 mais ça à l’air de réussir aux protagonistes 😉

    Répondre
    1. Véronique D

      Je retournerai sans doute aussi voir si elle est toujours à l’accueil là-bas, ça m’étonne que l’on puisse mettre au contact du public qqn comme ça… Sinon, le lieu à l’air assez sympa, très clair, derrière le centre culturel (même bâtiment).

      Répondre
  3. Zazimuth

    Une mauvaise expérience comme ça en bibliothèque m’aurait aussi désagréablement refroidie… Si c’est en rayon c’est qu’on a le droit de le lire, non ? ça me fait penser à mes élèves qui se cachent pour feuilleter les documentaires sur le corps humain, hi hi hi ! Je leur ai pourtant expliqué que si c’est là, ils ont le droit de le lire !!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *