Derniers jours pour l’exposition Jacques Villon à Angers

Façade du musée des beaux-arts à Angers En allant voir les bannières de Cluny à Bouchemaine, je me suis aussi arrêtée à Angers pour quelques visites… Il vous reste quelques jours, jusqu’au 1er avril 2012 (ce n’est pas une blague) pour y voir à votre tour l’exposition que le musée des beaux-arts consacre à Jacques Villon, né Gaston Duchamp (1875-1963) [pour les plus attentifs, la façade du musée est une photographie prise cet automne, il y avait alors une autre exposition]. Je ne connaissais pas du tout cet artiste, Jacques Villon (Damville 1875 – Puteaux 1963), qui était le frère de Marcel Duchamp (l’inventeur du ready-made, mais il ne faudrait pas le restreindre à cela, il eut une grande influence et une grande part dans les mouvements Dada et futuriste), du sculpteur Raymond Duchamp-Villon (mort très jeune, en 1918) et de Suzanne Duchamp, également peintre.

Jacques Villon donc a pris ce pseudo en hommage au poète François Villon. Comme ses frères et sœur, il a fréquenté au sein du groupe de Puteaux qu’ils ont fondé en 1911 des artistes comme Fernand Léger, Robert Delaunay, Albert Gleizes, Jean Metzinger, Francis Picabia ou František Kupka. Cela se ressent beaucoup dans ses toiles d’avant-guerre, très influencées par le mouvement cubiste. Je pense que ce sont les œuvres que j’ai préférées.

Les œuvres sur papier prêtées par la Bibliothèque nationale de France, et notamment des gravures je pense (il a longtemps gagné sa vie comme graveur de renom), étaient malheureusement déjà reparties, les papiers ne pouvant pas être exposées plus de trois mois d’affilée pour des questions de conservation…

J’ai beaucoup moins apprécié ses œuvres d’après la seconde guerre mondiale, certes très colorées, mais je ne suis pas entrée dans son univers…

Pour aller plus loin : voir le dossier de presse du musée, où vous trouverez des informations pratiques (horaires, catalogue) et des reproductions de quelques œuvres.

 

6 réflexions au sujet de « Derniers jours pour l’exposition Jacques Villon à Angers »

  1. Bidouillette/Tibilisfil

    Beaucoup de gens se plaignent de la non disponibilité des oeuvres, qu’elles soient peintes, écrites, mais la conservation prime.
    Ce qui m’étonne c’est qu’avec les techniques actuelles, on ne puisse faire non pas des copies comme à Lascaut mais des projections, par exemple.
    Enfin çà n’a pas gâté ta visite!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *