Soirée à Civray

Façade de Saint-Nicolas de Civray Hier soir, j’ai eu du mal à rentrer dans le spectacle (Le chandelier, d’après Musset) présenté par le théâtre du Trèfle pour la nuit romane de Civray, derrière l’église Saint-Nicolas, à proximité de la Charente.
Sans doute à cause de la grande médiocrité (pour ne pas dire plus) de la visite guidée, impardonnable sur un édifice qui présente tant de décor et de possibilités de rebonds face à un public… dont l’attention n’a pas été attirée sur les peintures murales ou la sculpture à l’intérieur, ni sur les chapiteaux du chevet, encore moins sur saint Georges terrassant le dragon… (je vous remets une partie des photos) mais a eu droit à des élucubrations sur la fée Mélusine… Vraiment dommage, et incompréhensible de la guide sensée être une professionnelle mais qui ne maîtrisait aucune technique de visite guidée (public mal positionné, bien trop près de l’édifice, pas de pointeur laser pour la guide, qui regardait l’édifice par moment au lieu du public…) ni le vocabulaire de base pour le présenter, employant à mauvais escient des mots que visiblement elle ne maîtrisait pas. Le tout en moins de vingt minutes au lieu de la petite heure prévue au programme.
Cela a permis au public de découvrir l’exposition Sculptures romanes en pays civraisien, produite par le service de l’inventaire du patrimoine culturel de la Région Poitou-Charentes et présentée en extérieur après avoir été à Chatain.

Façade de Saint-Nicolas de Civray, saint Georges terrassant le dragon Heureusement, le nombreux public semblait apprécier la pièce de théâtre, et les autres nuits romanes auxquelles j’ai assisté remplissaient parfaitement leur objectif, faire découvrir un édifice ou la civilisation romane, assister à un spectacle de qualité et partager un instant convivial agréable. Pour celles que j’ai vues, pour celles dont on m’a parlé, les nuits romanes 2009 sont un grand succès. Sur la photographie, une petite vue d’un diable croquant l’hostie de de saint Georges faisant face au dragon. Sur la place devant l’église, jetez aussi un coup d’œil au monument aux morts.

9 réflexions au sujet de « Soirée à Civray »

  1. p'tite fee nougat

    c’est dommage quand la guide maitrise pas!!! mon homme est guide et c’est aussi le directeur des phosphatières, il a engagé une guide pour l’été mais elle assure pas et du coup il est embété car des personnes sont pas contentes

    Répondre
    1. Véronique D

      Si je vais à ces nuits romanes, c’est aussi pour évaluer les guides… Ils reçoivent de l’argent public pour ces visites, si certaines choses ne vont pas, nous devons pouvoir leur proposer des formations… ou ne pas leur proposer de nouveau contrat à l’avenir.

      Répondre
  2. Bidouillette/Tibilisfil

    Je me doute, ici, une historienne de l’art, envahit le net, pour faire visiter des endroits de Bruxelles…….. Les impasses aussi, à 8eur par personne, çà prend même pas 40mn, impossible, ne serait-ce que les distances! Elle se fait détruire mais continue à arnaquer les personnes………
    Sans doute ta visite gratuite, mais dommage pour les gens qui y croient…… Bisousssssssssss

    Répondre
  3. zazimuth

    Oui, il y a de grandes disparités d’un guide à l’autre et le patrimoine ne se « raconte » bien que par des passionnés qui savent transmettre aux non-initiés… Encore une jolie sculpture de dragon ! Merci !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *