Neige, de Orhan Pamuk

Couverture de Neige, de Orhan PamukSamedi dernier, grâce à un match de football, le président turc, Abdullah Gül, s’est rendu en Arménie à Yérévan et y a rencontré le président arménien Serge Sarkissian. Ce dernier, en signe d’ouverture, lui avait organisé un repas pour la rupture du jeûne du Rhamadan. Si la Turquie n’a pas reconnu le génocide arménien, si les relations diplomatiques ne sont pas nouées, je trouve que cette rencontre est un grand pas pour la paix… Tant pis si les sifflets ont accueillis l’équipe turque sur le terrain, c’est déjà une première rencontre prometteuse.

Alors, cela m’a donné l’idée de vous parler cette semaine d’Orhan Pamuk, prix Nobel de littérature en 2006. Orhan Pamuk est très engagé dans la cause arménienne, ou plutôt en faveur de la reconnaissance du génocide arménien par les Turcs. Il a aussi dénoncé l’assassinat du journaliste et écrivain turc d’origine arménienne Hrant Dink en janvier 2007, et a reçu pour cela des menaces de mort. [Voir aussi Cette chose étrange pour moi]

Le livre : Neige, d’Orhan Pamuk, éditions Gallimard, 2005 (ISBN 2-07-077124-5), traduit du turc par Jean-François Pérouse. Il m’avait été offert il y a déjà de nombreux mois… 18 exactement, à quelques jours près…

L’histoire : près de la frontière arménienne, à Kars, plusieurs jeunes filles voilées se sont suicidées parce qu’elles veulent pouvoir porter le voile à l’école ou à l’université. Un poète turc, originaire de cette ville et qui rentre d’Allemagne, s’y rend pour enquêter. Il trouve la ville où tombe la neige, où des tensions liées aux élections municipales sont exacerbées. Puis, au théâtre, a lieu un assassinat en pleine représentation d’une pièce engagée…

Mon avis : un sujet encore plus d’actualité aujourd’hui en Turquie, avec le débat sur la laïcité et le nouveau gouvernement. Les thèmes des rôles de la police, de l’armée, de la torture, du voile sont abordés dans un texte dense et, dans mon souvenir, pas toujours très clair (entre la réalité narrative et la pièce de théâtre), à lire absolument…

logo tour du monde en lecture J’ai sélectionné ce livre pour le tour du monde en lecture proposé par Livresque.

Logo du challenge ABC critique de BabelioJ’ai sélectionné ce livre pour le défi ABC critique organisé par Babelio.

2 réflexions au sujet de « Neige, de Orhan Pamuk »

  1. Valérie C

    Je trouve aussi que cette rencontre « sportive » est un pas vers la normalisation des relations de ces 2 pays . Mêm si le foot ne m’interesse guère ..
    C’est ta maman qui t’avait offert ce livre ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *