Tête de mannequin en papier mâché

La tête de mannequin, première étape avec papier journalJ’ai terminé hier soir la dernière couche de ma tête de mannequin en papier mâché.

La tête de mannequin, deuxième étape, recouverte de papier blancLe modèle : il s’agissait d’obtenir une tête pour présenter certaines de mes réalisations. Je me suis inspirée de la méthode utilisée pour mes serre-livres chats.

Les matériaux : un ballon de baudruche, du papier journal, du papier blanc ordinaire, un cercle en carton léger, de la colle à papier peint.

La tête de mannequin terminéeLa réalisation : j’ai d’abord gonflé le ballon et l’ai un peu rétréci avec une ficelle au tiers pour lui donner une forme un peu allongée. Ensuite, j’ai superposé de nombreuses couches de papier journal enduit de colle à papier peint, en laissant sécher entre chaque pose de 3 couches superposées (entrecroisées). J’ai terminé par une couche de papier blanc, toujours découpé en petites lanières. Quand l’ensemble a été sec, j’ai crevé et enlevé le ballon, confectionné un cercle en carton léger façon  » vase support  » du Néolithique, puis fixé celui-ci à la  » tête  » avec des bandes entrecroisées de papier journal enduit de colle, laissé sécher, et voilà le résultat. Quand la couche de papier blanc sera bien sèche demain, je vous montrerai mon chapeau…

11 réflexions au sujet de « Tête de mannequin en papier mâché »

    1. Véronique D

      Ca dépend de ce que vous voulez faire… Le mieux est de préparer une forme (avec un ballon de baudruche ou un collant rempli de vieux papier), puis de superposer en les croisant des bandes de papier journal encollé (colle à papier peint, colle de farine ou de riz, par exemple), en laissant un espace non encollé à la base de ce qui sera la tête. Vous laissez sécher 24h toutes les 3 ou 4 couches, jusqu’à obtenir une épaisseur de 2 à 3 mm. Puis vous façonnez le nez, la bouche, etc, avec du papier encollé, quand c’est sec, vous recouvrez le tout d’une ou deux couches de papier blanc, ça facilite la peinture…

      Répondre
  1. renato monopoli

    bonjour a nouveau ,,

    mon probleme est de trouver une personne qui peut me la faire cette tete d’automate ont peut la voir sur google ( automate le rigolo ou le rieur ) moi je suis incapable de la faire ,,pouvez vous m’aider ,,,,

    merci de votre aide

    renato monopoli

    Répondre
  2. christiane

    bonjour
    c’est par hazard , en cherchant des tetes de mannequin , que je suis arrivée sur votre blog, et je trouve votre idée geniale , j’avais deja songé à le faire avec un ballon , et des bandes de platre , mais votre méthode est plus economique et les finitions vont m’aider, à le réaliser, et je  trouve votre blog tres joli à visiter.
    bonne journée

    Répondre
  3. Maryse

    Au Mexique, on fait des piñatas pour les anniversaires des enfants, ce sont des objets creux et de grosses dimension car ils doivent contenir des bonbons de toutes sortes (étoiles, boules, ballons,…). Autrefois ces piñatas étaient en terre cuite, maintenant on les trouve en carton. À la maison mon mari (mexicain) a voulu en faire pour les anniversaires des enfants et il a opté pour les faire en papier mâché avec cette méthode que tu as utilisée: il a fait un ballon de rugby peint aux couleurs du club favori, entre autre. L’objectif de la piñata, après l’ avoir remplie de bonbons, c’est de lui fixer une corde de faire passer la corde par-dessus une branche et de faire glisser cette corde pour que la piñata monte et descende au gré de celui qui tient le bout. Alors on donne un manche à balai et on bande les yeux au 1er enfant et chacun à leur tour ils doivent tenter de casser la piñata pour faire tomber les bonbons, le tout accompagné des cris des autres qui encouragent ,
    Quand elles sont en terre elles se cassent assez vite mais en papier mâché, c’est plus compliqué. La ruée des gamins quand la pluie de bonbons tombe est sympa,

    Répondre

Répondre à Véronique D Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *