Hors champ de Sylvie Germain

Couverture de Hors champ de Sylvie GermainUn livre prêté par Grégory, qui m’a aussi prêté, de Sylvie Germain, Rendez-vous nomades et Petites scènes capitales

Le livreHors champ de Sylvie Germain, éditions Albin Michel, 2009, 195 pages, ISBN 9782226193988.

L’histoire : dans un espace assez indéfini et intemporel, sur une semaine, du dimanche au samedi. Aurélien, la cinquantaine, est un informaticien ordinaire, né d’une furtive relation de sa mère avec un inconnu dans un parc. Il vient de terminer la transcription des carnets de Joël, le fils d’un premier lit du compagnon de sa mère. Alors qu’il était brillant élève, Joël avait été renversé par une voiture et vit dans un état léthargique depuis des dizaines d’années. Mais au moment d’imprimer le texte, l »ordinateur lâche. Petit à petit, Aurélien va s’effacer de la vie, devenir flou puis invisible aux passants puis à ses proches tout en continuant, lui, à les voir… et à voir encore plus les « invisibles de la ville » (clochards, prostituées, etc.).

Mon avis : Sylvie Germain a choisi d’écrire un roman qui semble ancré dans la réalité mais qui dérive dans un univers fantastique, un genre littéraire que j’aborde très rarement. C’est aussi un prétexte pour aborder la place de l’homme dans la société, où il y a finalement beaucoup « d’hommes invisibles », à commencer par le père du narrateur, Joël en état végétatif depuis son accident, les personnes que l’on croise chaque jour sans les voir dans la ville. Ceci étant, j’ai eu du mal à entrer dans le livre, peut-être que la narration à la troisième personne alors qu’elle est très incarnée (au sens propre) dans le personnage d’Aurélien y est pour beaucoup.

4 réflexions au sujet de « Hors champ de Sylvie Germain »

  1. dianou

    bonjour ma véro, je suis émerveillée par ce que tu as le temps de faire et de lire , bravo, ton tigre deviens magnifique , moi je dois reprendre l’aigle en vol mais on court les hôpitaux en ce moment , et puis j’ai vu le doc des yeux, j’aurais mes nouveaux verres la semaine prochaine . la presbytie *** , astigmatisme *** hypermétrope — , du jamais vu mais le nerfs brocio machin trop abimé dans mon cou provoque les désagréments autres dans les yeux et je dois broder sous lumière, et lire sous lumière il a dit le doc hier , donc on va faire avec hihihihi prendre de l’âge que veut tu ! Pareil il dit pas trop d’ordi : aie !!! gros bisous doux dianou

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *