Saint Michel terrassant le dragon par Marie Baranger à Poitiers

Poitiers, impasse Saint-Michel, entrée sur la Grand-rue et peinture de Marie Baranger au fondJe vous ai montré il y a quelques mois des œuvres de l’artiste catholique engagée Marie Baranger, dans l’église Sainte-Thérèse à Poitiers (chemin de croix, peintures des murs nord et sud du transept, autels secondaires et anges et saint Hilaire) et dans la mairie de Montreuil-Bonnin. Aujourd’hui, je vous emmène à Poitiers à nouveau, dans une ruelle ou plutôt une impasse que peu de Poitevins doivent connaître, l’impasse Saint-Michel. Il faut descendre la grand’rue, faire attention après la rue des Carmes, elle est juste après sur la gauche, si vous arrivez rue des Feuillants, vous l’avez ratée!

Poitiers, impasse Saint-Michel, saint Michel terrassant le dragon par Marie Baranger, vue généraleLa peinture se trouve tout au fond, elle a été peinte en 1986 (c’est l’une des dernières de Marie Baranger, elle avait alors 84 ans), il s’agit de saint Michel terrassant le dragon…

Poitiers, impasse Saint-Michel, saint Michel terrassant le dragon par Marie Baranger, détail du dragon effacéEnfin, le dragon, il faut bien le chercher, il est presque effacé au bout de la lance.

Poitiers, impasse Saint-Michel, saint Michel terrassant le dragon par Marie Baranger,saint Michel sur son chevalL’archange saint Michel est sur un cheval ailé comme lui, il porte dans la main gauche le Livre (la Bible) avec l’alpha et l’omega et tient sa lance dans la main droite. Il est surmonté d’une sorte d’arc-en-ciel.

Poitiers, impasse Saint-Michel, saint Michel terrassant le dragon par Marie Baranger, graffitti avec Alexandre gravéQui est cet imbécile d’Alexandre qui a gravé son nom sur la peinture??? Après le refus de la commission des monuments historiques de la protéger il y a quelques mois, cette fresque est probablement vouée à la destruction à moyen terme.

Photographies d’avril 2013. Dès qu’il fait beau, il faut que je retourne faire des photographies dans l’église de Migné-Auxances (mes précédentes ne sont pas terribles), réalisées 50 ans plus tôt, en 1933, pour poursuivre le partage de l’œuvre de cette artiste.

8 réflexions au sujet de « Saint Michel terrassant le dragon par Marie Baranger à Poitiers »

  1. sabine

    Il est possible de faire une dépose de cette peinture murale et de la mettre ailleurs, dans un endroit protégé!!! Il Pouvez-vous passer le message aux propriétaires, ou aux héritiers? Je suis prête à venir le faire!

    Répondre
  2. cdanielle

    ça lui aurait fait faire tant d’efforts à la Commission de protéger ça? et le propriétaire de ce mur, insensible lui aussi au charme de cette peinture? pffffffffffffff j’imagine que l’imbécile ne s’appelle même pas Alexandre….

    Répondre
  3. Maryse

    C’est super de faire connaître Marie Baranger. Ses fresques sont très émouvantes. Je l’ai connue et c’était qq’un que j’aimais beaucoup écouter parler. Une dame toute menue, d’apparence fragile, mais qu’elle force intérieure!

    Répondre
  4. NiniDS

    Je me disais en te lisant qu’il était important de conserver cette peinture intéressante, que, techniquement, ça ne devait pas poser tant de problème que cela… quel dommage…
    Quant à Alexandre, ou quel que soit le nom du crétin qui s’est trouvé malin d’inscrire ce nom en abimant « gratuitement » cette peinture, c’est juste lamentable….
    Bises et belle journée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *