Une bordure en frivolité à la navette

Bordure en frivolité à la navetteCela faisait une éternité que je n’avais pas sorti mes à frivolité! J’ai découvert cette technique il y a quelques années grâce à Monique / Bidouillette / Tibilisfil. Parmi les contraintes du concours du salon de Moncoutant/création autour des fils qui aura lieu les 8 et 9 novembre 2014, il faut agrémenter le kimono (de 30 cm de côté environ) avec quelque chose au tricot ou au crochet. Le tricot me semblait un peu gros, je n’aime pas trop crocheter… la frivolité à la navette est une alternative acceptable, puisqu’à l’arrivée, il est impossible de distinguer la frivolité au crochet de celle à la navette. J’ai opté pour un motif tout simple, à une seule navette, alternant des boucles de 7 doubles nœuds (dn), 1 picot (p), 7 dn, avec une liaison 3dn, 1p, 3dn, 1p, 3dn, 1p, 3dn. Comme je n’y vois pas encore parfaitement, mon ouvrage n’est pas d’une régularité parfaite, mais je corrigerai légèrement en réalisant la couture sur le kimono… J’en suis à une vingtaine de cm, il m’en faut 2 fois 27,5 cm. Heureusement que j’ai choisi un coton un peu plus gros que celui que j’ai l’habitude d’utiliser.

Noel 2010 par Odine et Patrice, 4, la pochette et les navettes à frivolitéJe ne résiste pas à vous montrer à nouveau les navettes anciennes offertes par Odine et Pat-à-Bois.

8 réflexions au sujet de « Une bordure en frivolité à la navette »

  1. Dane

    Je n’ai jamais vu utiliser des navettes, je suis sure que ça plairait à notre animatrice du club broderie de la Gibouderie.
    Je comptais aller à Moncontant mais mon fils d’Angoulême a changé la date et déménage ce week là.
    Bon dimanche

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *