Deux maisons rue de la gare à Niort

Niort, avenue de la gare, deux immeubles de la fin 19e siècle, 1, les façades Rue de la gare à Niort, en plus de la salle des ventes et d’une statue de la Vierge, il faut jeter un coup d’œil à ces deux immeubles voisins.

Niort, avenue de la gare, deux immeubles de la fin 19e siècle, 2, la façade gaucheCommençons par celui de gauche, sans doute le plus ancien, il est daté de 1889.

Niort, avenue de la gare, deux immeubles de la fin 19e siècle, 3, la signature et la date 1889Il porte la signature « ? OUNEAULT Ext Entr / 1889 ». Il s’agit en fait très probablement de l’architecte Arthur  Bouneault (1839-1910), architecte du département des Deux-Sèvres puis conservateur du musée lapidaire de la ville de Niort, dont on trouve le nom sur le relief en hommage à Sauquet-Javelot par Pairault avenue de Paris à Niort, qui a donné en 1910 à la bibliothèque de Niort un important fonds de plus de 2600 dessins archéologiques représentant des dessins et relevés archéologiques (détails d’architecture, gisants, blasons, etc.). Il est aussi l’architecte du temple de Cherveux dans les Deux-Sèvres. [PS: d’autres dessins ont été donnés en octobre 2013 par la société historique des Deux-Sèvres au musée d’Agesci à Niort].

Niort, avenue de la gare, deux immeubles de la fin 19e siècle, 4, la lucarne Les lucarnes et le décor le placent bien dans la seconde moitié du 19e siècle.

Niort, avenue de la gare, deux immeubles de la fin 19e siècle, 5, la façade de droite L’immeuble de droite devait être un magasin, réhabilité en bureaux et appartements.

Niort, avenue de la gare, deux immeubles de la fin 19e siècle, 6, des détails de la façade de droite Il doit dater des environs de 1900, même s’il ne porte aucune des innovations architecturales de l’art nouveau. Le décor utilise un vocabulaire assez classique avec des pilastres et des jeux sur l’appareil en bossage.

Pour aller plus loin : voir de Alphonse Farault, Répertoire des dessins archéologiques légués par A. Bouneault à la Bibliothèque de Niort, Niort, G. Clouzot, 1915.

2 réflexions au sujet de « Deux maisons rue de la gare à Niort »

  1. Nini79

    J’ai rarement vu la Rue aussi dégagée, hi hi… merci pour ces infos intéressantes.. (et la vision d’un ciel bleu, en ce moment, ça ferait du bien !)
    Bises et belle journée.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *