Bisbille électorale à Poitiers… juin 1912

Le journal de la Vienne, 19 juin 1912

17 juin 2012… 19 juin 1912… Ne voyez aucune répétition de l’histoire, n’oubliez pas l’aller voter quand même! En feuilletant (virtuellement) sur le site des archives départementales de la Vienne l’Avenir de la Vienne, je n’ai pas résisté face à cet article du 19 juin 1912 (voir juin 1912, vue 36), soit il y a presque 100 ans jour pour jour.

Il s’agit d’élire le successeur de M. Blanchard, décédé, au conseil général… (voir dans les vues précédentes, l’information a été relayée au fil des jours, décès, enterrement, discours…). Il s’agit de lui trouver un successeur, dans le canton de Saint-Savin, arrondissement de Montmorillon.

 » Poitiers, autour d’une élection. Le journal de l’ouest ne se fait aucune illusion sur le sort qui attend le candidat de l’opposition dans l’arrondissement de Montmorillon. Il connaît suffisamment les forces respectives des partis politiques pour savoir qu’un réactionnaire n’aurait quelques chances de recueillir la succession du regretté M. Blanchard que si les républicains commettaient la lourde faute de se diviser. Son but est donc de « brouiller les cartes » avant même l’ouverture de la campagne électorale. C’est ainsi que le journal de l’ouest est amené à publier un compte rendu absolument fantaisiste d’un déjeuner offert samedi dernier par M. le Préfet. Nous savions que notre confrère avait de l’imagination, et même beaucoup d’imagination, mais véritablement il dépasse aujourd’hui la mesure. Certains républicains ont appris par lui ce matin qu’ils avaient déjeuné samedi à la préfecture, et quant au docteur Dupont, il sera plus surpris encore d’apprendre les propos qui lui sont prêtés par le journal bonapartiste. Nous n’insisterons pas sur ce point; nous constaterons seulement que l’acoustique de la salle à manger de la préfecture est décidément aussi défectueuse que l’acoustique de la salle du conseil général dont nous nous sommes plaint si souvent. Gageons que l’honorable docteur Dupont sera de notre avis ».

Je ne peux pas vous donner l’article du journal de l’ouest… Il n’est pas numérisé… Mais cet article me semble d’une certaine actualité, côté divisions et noms d’oiseaux… Et les journalistes de l’époque n’hésitaient pas à donner leur avis personnel (euh, aujourd’hui, cela semble peu en accord avec la neutralité journalistique dans un journal a-politique…).

Pour connaître la suite de cette élection…

L’Avenir de la Vienne, juin 1912, vue 40 : profession de foi de Léon Caillon, notaire, maire de Saint-Savin (candidat de concentration républicaine, voir aussi publicité vues 42, 44, 48 etc.), une déclaration de sa part vue 46 (où il est question de voix réactionnaires et de voix républicaines… toute ressemblance avec des faits actuels… est pure coïncidence!). Sur la vue 54, les règles de l’élection parues au journal officiel sont précisées. Sur la vue 56, 30 juin, jour de l’élection, les électeurs sont appelés à voter… pour le seul candidat, M. Caillon! (« Pas d’abstention! Tous aux urnes! Votez M. Caillon! »). Suspense au maximum… Il faut changer de registre numérisé, afficher juillet 1912, vue 2 (lundi 1er et mardi 2 juillet 1912)… M. Caillon est élu, avec un taux d’abstention record! 2965 inscrits, 1990 votants (67 %, 33% d’abstention), 1642 voix (82,5% des votants, 55% des inscrits, euh, comme il était seul candidat, ça veut dire qu’il y a au pas mal de blancs et nuls…). Pour les curieux, les résultats commune par commune du canton (Saint-Savin, Saint-Germain, Béthines, Nalliers, La Bussière, Antigny, Villemort, Saint-Pierre-de-Maillé et Angles-sur-l’Anglin, soit la même composition du canton qu’aujourd’hui…) sont aussi donnés.

Gageons que ce soir, il y aura plus de suspense dans certaines circonscriptions…

4 réflexions au sujet de « Bisbille électorale à Poitiers… juin 1912 »

  1. laouen

    on a les successeurs et on refait idem,c’est a désespérer dans ces messieurs ,mais la places ne doit pas être si mauvaise

    Marie-Pierre

    Répondre

Répondre à danielle Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *