César 2009

Après une journée passée au grand air dans mon jardin – c’est la seule période de l’année où je peux rester au soleil, alors, j’en profite ! -, je viens d’aller voir les résultats complets de la cérémonie des César d’hier soir. J’ai vu une bonne partie des films primés, les liens qui suivent renvoient aux comptes-rendus que j’en avais fait..

Pour le meilleur film étranger, c’est vraiment le film qui m’a le plus touché cette année qui a été primé, Valse avec Bachir d’Ari Folman. Parmi les autres films étrangers, j’ai aussi été très marquée par Hunger de Steve Mc Queen, mais il ne faisait pas partie de la sélection. Le seul autre film étranger sélectionné que j’ai vu était Le silence de Lorna de Jean-Pierre et Luc Dardenne.

Le meilleur film français de l’année a été attribué à Séraphine de Martin Provost, qui a également reçu le prix de la meilleure actrice pour Yolande Moreau (j’avais été très séduite par son interprétation). Les autres César pour ce film sont revenus à Laurent Brunet pour la photographie (vraiment remarquable), à Marc Abdelnour et Martin Provost pour le meilleur scénario original, à Michael Galasso pour la meilleur musique originale, à Thierry François pour les meilleurs décors et à Madeline Fontaine pour les meilleurs costumes. La sélection du meilleur film français de l’année comprenait aussi :

  • Entre les murs de Laurent Cantet, récompensé avec François Begaudeau et Robin Campillo pour leur adaptation ;
  • Paris de Cédric Klapisch, qui n’a rien reçu du tout à l’arrivée ;
  • Un conte de Noël d’Arnaud Desplechin, qui a reçu dimanche dernier le prix des auditeurs du Masque et la plume sur France-Inter, Jean-Paul Roussillon a reçu le César du meilleur acteur dans un second rôle ;
  • Mesrine de Jean-François Richet, grand favori qui a finalement reçu le prix du meilleur réalisateur, Vincent Cassel le prix du meilleur acteur, et une équipe composée de Jean Minondo, Gérard Hardy, Alexandre Widmer, Loïc Prian, François Groult et Hervé Buirette pour le meilleur son ;
  • Il y a longtemps que je t’aime de Philippe Claudel, récompensé comme meilleur premier film et Elsa Zylberstein a reçu le prix de la meilleure actrice dans un second rôle ;
  • Le premier jour du reste de ta vie de Rémi Bezançon, récompensé par les César du meilleur espoir féminin pour Déborah François et du meilleur espoir masculin pour Marc-André Grondin, ainsi que celui du meilleur montage pour Sophie Reine.

Pour le meilleur film documentaire, ce sont les plages d’Agnès Varda qui ont reçu le César, bizarre, je n’aurais pas classer ce film en documentaire, mais il méritait une récompense.

Enfin, le meilleur court-métrage est revenu à Les miettes de Pierre Pinaud.

6 réflexions au sujet de « César 2009 »

    1. Véronique D

      Comme je n’ai pas vu Mesrine, je ne peux pa cmplètement me prononcer… Mais pour les films que j’ai vus, ils méritaient ces récompenses! Si tu n’as pas vu Séraphine et que tu as l’occasion, tu veras, la photo est impressionnante (comme dans le film turc dont j’ai parlé récemment, les trois singes…). Bises!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *