Deux maisons rue d’Alsace-Lorraine à Niort

Niort, maisons des 26, 28 et 30 rue Alsace-Lorraine, 1, les deux façades Aux 26, 28 et 30 rue d’Alsace-Lorraine à Niort se trouvent deux maisons avec un décor plutôt intéressant.

Niort, maisons des 26, 28 et 30 rue Alsace-Lorraine, 2, façade du 26 Celui du n° 26 est assez limité, à part l’encadrement des fenêtres et le décor géométrique de la corniche sous le toit.

Niort, maisons des 26, 28 et 30 rue Alsace-Lorraine, 3, détail de la façade du 30 Mais celui des n° 28 et 30 est plus riche. Il s’agit de deux maisons jumelles (sous le même toit) à deux étages, chacune avec à l’extérieur une travée étroite un peu en retrait (escalier intérieur) et des visages sur les clefs des fenêtres (homme en haut, femme en bas), chaque maison a deux travées avec la porte à gauche (pour ceux qui s’y perdent dans les mots compliqués, vous pouvez revoir ici le schéma avec le vocabulaire pour une façade de maison).

Niort, maisons des 26, 28 et 30 rue Alsace-Lorraine, 4, porte, corniche et linteau des 28 et 30Porte ouvragée en fer forgé, linteaux des portes et fenêtres très décorés, comme la corniche sous le toit. Au-dessus de la porte, on aperçoit aussi le bandeau de niveau (qui sépare le rez-de-chaussée du premier étage) avec un décor géométrique en croisillons.

Niort, maisons des 26, 28 et 30 rue Alsace-Lorraine, 5, têtes et décor végétal sur les 28 et 30Voici un détail des quatre visages, coiffures et vêtements sympa, même s’ils sont sales (à moins qu’il n’y aiteu un ravallement depuis), dans l’ordre où ils se présentent sur la façade, et deux détails des décors végétaux.

Photographies de mi juillet 2011.

6 réflexions au sujet de « Deux maisons rue d’Alsace-Lorraine à Niort »

  1. NiniDS

    Merci pour cet article intéressant, on n’examine pas toujours attentivement ce qu’on voit fréquemment… remarque, la rue est en travaux depuis le printemps, alors, quand on je peux y passer, j’ai surtout le nez sur les circonvolutions à y faire…
    Bises, belle journée.

    Répondre
  2. Maryse

    Jamais fait gaffe à ces maisons. Je ne prenais cette rue que pour aller au stade Espinassou faire du sport et j’étais en vélo, oh hisse! Ça grimpe! Et pour aller chez mes grands-parents à Malvault, commune de Cherveux, c’était en voiture. J’habitais à l’opposé direction marais Poitevin. Donc à pied je n’y suis jamais passée, dommage car ces maisons sont intéressantes, mais c’est vrai qu’une petite toilette serait nécessaire.

    Répondre
  3. Grégory

    Sans doute vers le second quart du XIXe, comme une partie du Palais de Poitiers (ca. 1849 si mes souvenirs sont bons)… mais les photos (en particulier la mosaïque) sont si petites qu’on n’y voit à peu près rien, dommage !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *