L’hôtel du Grand Prieuré d’Aquitaine à Poitiers

poitiers_prieure_aquitaine_01.jpg Au 159 de la Grand’Rue à Poitiers de trouve l’hôtel du grand prieuré d’Aquitaine, construit au 17e siècle. Le bar a changé d’enseigne depuis la photographie, et mis une vitrine qui tranche avec le bâtiment, c’est très dommage. Le Grand Prieuré d’Aquitaine avait ouvert un établissement à Poitiers vers 1330 pour gérer les biens des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, administrant les commanderies et établissements de l’ordre de Malte situés en Bretagne, dans le Maine, l’Anjou, la Touraine, le Poitou, l’Angoumois et la Saintonge (d’autres établissements géraient les biens dispersés en France). Gilbert de Vieilbourg en fut Grand Prieur de 1663 à 1672. Il se fit construire un hôtel particulier dont la façade est assez étroite sur la Grand’Rue, mais qui s’étend dans le cœur l’îlot, on se penchant bien, il est possible de les apercevoir depuis la Montgau(l)tier. Personnellement, je n’aime pas trop le bossage très prononcé des pierres de façade. Bossage, encore un mot difficile et pas courant… Au niveau des joints, les pierres de taille sont creusées, ce qui rend l’aspect en relief des pierres. Je vous chercherai une façade avec différents types d’appareil pour vous expliquer aussi…

poitiers_prieure_aquitaine_02.jpg Aucun doute sur l’identification, portée au-dessus de la clef de la porte monumentale : « L’hôtel du Grand Prieur / d’Aquitaine F. Gilbert / de Vieil Bourg / 1667  » (les / marquent les retours à la ligne). Sur les métopes de la frise de l’entablement (aïe, il faudra que je vous mette une petite explication de vocabulaire classique…) figure le Tau, comme il est en majuscule, cela ressemble à un T que vous repérerez facilement sur la photographie. Ce Tau, qui alterne avec des fleurettes ou fleurons que l’on ne voit pas sur ce détail (promis, je vous referai des photographies, je passe devant quatre fois par jour en allant au bureau) rappelle les armoiries de sa famille, D’azur à la fasce d’argent chargée à dextre d’un tau de sable et à sénestre d’une molette de même. le vocabulaire des armoiries est poétique, vous ne trouvez pas ? Je vous en parlerai aussi un jour… Bon, je reprendrai cet article dimanche prochain avec d’autres photographies pour mieux expliquer cette façade…

13 réflexions au sujet de « L’hôtel du Grand Prieuré d’Aquitaine à Poitiers »

  1. Dane

    Il va falloir que j’aille voir car comme ça, ça ne me dit rien et c’est pas normal que je ne l’ai pas vu (encore que grand’rue j’y vais pas souvent )

    Bonne journée et merci encore pour les infos

    Répondre
    1. Véronique D

      Tu devrais la descendre, il y a la fabrique de parapluie, la ciergerie Guédon, la librairie minuscule (et engagée) du Feu rouge, deux bouquineries, des galeries d’art… et mon bureau au 102! Si tu descend jusqu’à l’hôtel du Grand Prieuré (bar A minima maintenant), passe me faire un coucou au bureau!

      Répondre
  2. Dane

    Pas de problème je retiens le 102 ! je connais la ciergerie pour y être allée, la galerie d’art aussi ! En fin de compte je ne croyais pas que je connaisais autant de choses à Poitiers. Ce que j’adore c’est effectivement les vieux immeubles qui ont une histoire (il me manque ta culture quand même) et les portes (et Poitiers en a de très jolies). Il faudrait que je me fasse une visite guidée peut être.

    Répondre
  3. Bidouillette/Tibilisfil

    Pour toi, cela peut sembler peu, comme infos, mais faudrait pas nous interroger, lol! Merci beaucoup pou ces explications. Je pensais naïvement, qu’on faisait attention aux devantures de magasins, surtout dans des monuments classés!

    Répondre
    1. Véronique D

      En théorie oui, ici, en fait, tu verras la nouvelle photo dimanche, comme ce sont des autocollants sur la vitrine, l’architecte des bâtiments de France n’a pas eu apparemment à se prononcer. Nous sommes en secteur sauvegardé, et le bâtiment lui-même est inscrit monument historique…

      Répondre
  4. Bidouillette/Tibilisfil

    Ben oui! Ici ils ont mis en place une équipe qui vérifie autour de la grand place, seule la place est patrimoine mais le restant vaut tout autant! Il aura fallu presque cinq siècles pour qu’on protège le tout! Incroyable!

    Répondre
  5. mamazerty

    fort intéressant…Poitiers semble être riche en mémoire…pas très loin de chez moi…dire que je suis allée plusieurs fois au futuroscope, que j’ai passé des vacances pas loin et que je n’y ai encore pas mis les pieds…j’attends avec impatience la suite…bon we

    Répondre
    1. Véronique D

      Toutes les villes sont riches en patrimoine, pas facile à découvrir par soi-même… C’est mon métier, alors, je fais partager un peu, si chacun peu aussi regarder autrement sa ville, tant mieux! Sinon, Poitiers vaut la visite, pas seulement le Futuroscope! Si tu y repasse et que je suis libre, ça sera avec plaisir que je te la ferai découvrir…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *