Un peu de préhistoire pour les JPAT ?

Et si, pour les journées du patrimoine (JPAT pour les intimes…) ce week-end, vous alliez voir un peu de préhistoire ? Les journées du patrimoine, c’est plutôt des sites et des monuments historiques que des musées, mais quelques-uns proposent des activités particulières à cette occasion (attention, pas forcément gratuits, plus souvent à tarif réduit)…

Je vous propose d’aller au musée de préhistoire du Grand Pressigny, en Indre-et-Loire, mais pas loin de La Roche-Posay. Le musée, agrandit par l’architecte Bernd Hoge, rouvrira ses portes dimanche 20 septembre. Le site internet montre une vue panoramique du musée, donne les informations pratiques et peu d’autres choses pour l’instant (Paléolithique avec une faute, peut-être corrigée depuis ma visite du 11/09).

Le monument aux morts de Poitiers par Aimé Octobre Pas très loin, vous pouvez aller dans la Vienne à Angles-sur-l’Anglin, avec son beau château, son village, ses jours (technique de broderie…) et bien sûr son site d’interprétation de la frise sculptée magdalénienne du Roc-aux-Sorciers. Le village baptisera aussi ce week-end une place au nom du sculpteur Aimé Octobre, né dans ce village. Il ne vous dit rien ? Mais je vous ai déjà montré certaines de ses oeuvres, comme la grande poste de Poitiers ou, à quelques centaines de mètres, le monument aux morts de la Vienne en 1914-1918. Le monument d’Angles est aussi de lui, une belle victoire monumentale, dont une miniature se trouve dans la main du soldat grec du monument de Châtellerault… Si vous ne pouvez pas aller les voir, vous pouvez toujours aller voir l’inventaire des monuments aux morts portant l’allégorie de la République ou lire le Parcours du patrimoine de C. Pon sur le même sujet.

Sinon, en Charente-Maritime, le Paléosite à Saint-Césaire (pas loin de Saintes, ni de Cognac, côté Charente) proposera plein d’activités pendant tout le week-end, et dimanche 20 septembre, le premier concours départemental de tir au propulseur.

3 réflexions au sujet de « Un peu de préhistoire pour les JPAT ? »

  1. Emmanuelle

    J’ai l’impression que la faute a été corrigée ! Entre la ville bloquée par les vieilles bagnoles et le travail scolaire, + le temps pourri, je ne sais pas si on va pouvoir faire grand chose côté Jpat ici ! Bisous !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *